Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

Depuis Albi, Yiango veut s’imposer sur le marché du bien-être

Nouveau réseau de franchises dans le domaine du bien-être et de la perte de poids – minceur, diminution du stress, tonus, etc. – Yiango vient d’ouvrir sa première boutique à Albi. Elle projette l’ouverture de 250 stores en France d’ici cinq ans.

Après avoir dirigé pendant plus de dix ans la franchise de coaching minceur Naturhouse, l’entrepreneur tarnais Olivier Roques s’est lancé un nouveau défi. Celui de créer une enseigne qui propose « une approche globale » de l’individu. « Souvent, les réseaux du bien-être et de la perte de poids ne sont focalisés que sur le coaching alimentaire », explique-t-il. « La spécificité de Yiango est d’y avoir ajouté deux éléments complémentaires : l’activité physique et les habitudes du quotidien. » Le cœur de l‘activité consiste en un coaching personnalisé, conduit par un « préparateur bien-être », afin d’identifier les problématiques de l’individu (surpoids, sédentarité, stress, problèmes de digestion, etc.), puis de mettre en place un protocole avec un premier « engagement » à quinze jours.

Quatre rencontres sont ainsi organisées sur une période de deux mois en moyenne (davantage si nécessaire), afin qu’un changement s’opère… Un concept « à la frontière de la santé », comme le précise l’entrepreneur. « Nous ne sommes pas médecins, mais notre objectif est de mettre tout en œuvre pour aider les gens à aller mieux ».

Produits bio et 100 % locaux

Autre spécificité du concept : le client repart de chaque « rendez-vous coaching » avec une box contenant deux compléments alimentaires et une huile essentielle, pour un coût de 49 euros. « Nous disposons de trente-et-une box mises au point par notre laboratoire de R&D en collaboration avec des producteurs tous implantés dans la région Occitanie » , précise l’entrepreneur. « L’idée est de proposer au client la box la mieux adaptée à sa problématique. » Des produits locaux donc, et essentiellement issus de l’agriculture biologique, pour répondre à une tendance qui va crescendo.

« Cette demande des consommateurs d’acheter sain et local, qui était sous-jacente il y a quatre ou cinq ans, est devenue une évidence », remarque le professionnel. Ainsi, outre la boutique albigeoise, de nouveaux stores devraient rapidement voir le jour sur le territoire, via un investissement de 60 à 80.000 euros pour un franchisé. « On a commencé la commercialisation de la franchise mi-novembre, précise Olivier Roques, et on espère entre cinq et dix ouvertures en 2020, puis un maillage de 250 stores d’ici cinq ans. »
Emilie Gilmer

Sur la photo : Olivier Roques, fondateur de Yiango, ici dans la boutique albigeoise. Crédits : DR.

Répondre à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/Depuis-Albi-Yiango-veut-s-imposer-sur-le-marche-du-bien-etre,28109-28109