Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

La Jardinerie tarnaise cultive l’air du temps et fait pousser son business

Boostée par la tendance forte du « retour » à la nature, l’entreprise familiale née en 1976 poursuit son développement en ouvrant un troisième magasin au printemps 2021, dans la zone de Fonlabour à Albi. Un bâtiment de 8800 m2 en cours de construction.

Bien sûr, comme tous les commerces, la Jardinerie tarnaise a souffert du confinement. « Les pertes se chiffrent à 1 million d’euros sur la période », indique Guy Bousquet, son dirigeant. Pour autant, le redémarrage n’est pas pour lui un sujet d’inquiétude, tant la crise a donné un coup d’accélérateur à une tendance déjà forte : l’envie de cultiver son jardin. « Je vois d’un bon œil l’avenir du marché car je pense qu’on est en train de se diriger vers davantage d’autonomie alimentaire », remarque le dirigeant, qui voit arriver depuis quelques semaines de « nouveaux jardiniers, qui ont besoin d’être accompagnés par les conseils de professionnels ».

Les contours du fameux « monde d’après » s’esquissent peut-être donc ici… « On est en train de s’apercevoir qu’une tomate produite dans son jardin, ramassée une demi-heure avant le repas, ça n’a rien à voir avec une tomate qui a fait 1000 km », insiste Guy Bousquet. « Sans compter l’aspect économique, quand on sait qu’on évalue le rendement net d’un potager à 1500 euros par an. »

Une « bouffée de verdure et d’oxygène »

Un contexte favorable donc, pour une affaire déjà sur de bons rails. « Avec mon fils Guillaume qui se prépare à prendra le relais, nous voyageons beaucoup à travers l’Europe – en Angleterre, en Hollande, en Belgique, en Allemagne – pour trouver l’inspiration et apporter des réponses adaptées aux besoins d’aujourd’hui », précise le dirigeant. « Notre objectif : proposer un lieu où l’on vient passer un moment, se ressourcer, sortir « des écrans », prendre une bouffée de verdure et d’oxygène, tout en ayant accès à des professionnels compétents. »

Circuits de déambulations façon Ikéa, mises en situation, ambiances soignées… Une sorte d’expérience client version nature qui semble porter ses fruits : le chiffre d’affaires du magasin de Castres a été multiplié par deux en cinq ans, et permet à l’entreprise tarnaise de voir plus grand. Elle vient ainsi d’investir 9 millions d’euros pour la construction d’un nouveau magasin de 8800 m2 situé sur 18.000 m2 de foncier dans la zone de Fonlabour, à Albi. Un espace qui nécessitera le recrutement de trente salariés, venant s’ajouter aux quarante-huit salariés déjà présents dans l’entreprise.
Emilie Gilmer

Sur la photo : Le nouveau bâtiment en cours de construction dans la zone de Fonlabour s’ajoute aux deux magasins déjà existants, à Castres (ZI La Chartreuse) et à Albi (route de Carmaux).

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/La-Jardinerie-tarnaise-cultive-l-air-du-temps-et-fait-pousser,29094