Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

Tarn. Amarenco lève 15 millions d’euros pour se diversifier dans le stockage d’énergie

Producteur indépendant d’énergie photovoltaïque et leader français des toitures solaires, le groupe Amarenco – dont le siège opérationnel est basé à Lagrave dans le Tarn – vient de réaliser la première étape de sa levée de fonds propres. Objectif : réunir 50 millions d’euros d’ici fin 2020.

Le solaire dominera-t-il un jour la production mondiale d’électricité ? C’est en tout cas la conviction qui anime l’équipe franco-irlandaise à la tête du groupe Amarenco, dont Olivier Carré, actuel dirigeant d’Amarenco France. Pour lui, tout a commencé en 2008. Alors sorti de l’École des Mines d’Albi, il crée son bureau d’études et développe des projets photovoltaïques. Puis, en 2017, sa PME fusionne avec l’investisseur irlandais Amarenco, qui le fait changer d’échelle et de modèle. « Nous étions prestataires de services dans le sens où nous accompagnions des agriculteurs et industriels qui souhaitaient développer une centrale solaire sur leur toit », explique-t-il. « Aujourd’hui, nous investissons sur leur toiture, c’est-à-dire que nous installons une centrale solaire et nous l’exploitons en contrepartie du paiement d’une location ou d’un désamiantage. »

Avec une capacité de production annuelle qui s’élève désormais à 250 mégawatts – répartis sur plus de 1500 points de livraison en France (métropole, Dom-Tom et Corse) – et « l’ambition d’atteindre 1 GW (gigawatts) en production sur le sol français et 3 GW au niveau mondial à l’horizon trois à cinq ans », précise le dirigeant.

Le Moyen-Orient et l’Asie-Pacifique dans le viseur

Car accélérer le déploiement des activités à l’international est bien l’une des priorités du groupe. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de la levée de fonds réalisée auprès du groupe Crédit Agricole via Idia Capital Investissement, accompagné de trois autres sociétés (Sofilaro, Grand Sud-Ouest Capital et Nord-Midi Pyrénées Développement). « Aujourd’hui, nous sommes présents en Europe et nous accentuons notre présence au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique », indique Olivier Carré. Une équipe est en effet déjà implantée à Mascate (Sultanat d’Oman) et un nouveau bureau vient d’ouvrir, début 2020, à Singapour, avec un portefeuille de projets en cours de développement supérieur à 2,5 GW.

D’autres objectifs sous-tendent par ailleurs cette levée de fonds. Le premier est la diversification dans le stockage d’énergie : un choix stratégique, selon le dirigeant, qui évoque « la nécessité de plus en plus grande de coupler les centrales solaires à des unités de stockage afin de pouvoir répondre à la demande. » Amarenco vient ainsi de remporter un marché de 90 MWh (mégawatts-heures) – soit le plus gros projet de stockage en Europe (« l’équivalent d’un barrage hydroélectrique ») – lors du dernier appel d’offre français de stockage long terme organisé par le gestionnaire du RTE (Réseau de transport d’électricité).

Un autre objectif du groupe est par ailleurs la réalisation de croissance externe, avec notamment la finalisation imminente du rachat d’un producteur indépendant solaire localisé dans le grand Sud-Est français. Le groupe franco-irlandais vise enfin un développement dans d’autres segments comme celui des centrales au sol.
Emilie Gilmer

Sur la photo : Olivier Carré est à la tête d’Amarenco France qui a réalisé l’année dernière 40 millions d’euros de chiffre d’affaires et compte aujourd’hui 121 salariés sur le sol français (dont 70 dans le Tarn, à Lagrave). Crédits : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/Tarn-Amarenco-leve-15-millions-d-euros-pour-se-diversifier-dans,28773