Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

Aveyron. Par temps de Covid, Nutergia dope son immunité

Le Laboratoire Nutergia, dédié aux compléments alimentaires, a enregistré une croissance renforcée par le contexte épidémique en 2020. Il prévoit de développer son marché à l’export en Europe.

Au cours de l’année 2020, le Laboratoire Nutergia, concepteur, fabricant et distributeur de compléments alimentaires (probiotiques, plantes, vitamines, oligo-éléments…), a connu une vague de demandes de vitamine D pour lutter contre le Covid. « Du jamais-vu ! Cet élan pour booster son immunité s’est traduit par un million d’unités de vitamine D vendues sur 7,2 millions de produits écoulés dans l’année, soit un taux de 15% de notre volume de ventes », explique Antoine Lagarde, directeur général du Laboratoire Nutergia, créé en 1989 par son père Claude, pharmacien.

Le numéro trois du marché français, derrière Pileje et Arkopharma, clôture l’année 2020 sur un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros en hausse de 15%, contre 3,5% de croissance du secteur selon le syndicat Synadiet. Depuis son siège en Aveyron, à Capdenac, le laboratoire embraye maintenant sur les ventes d’actifs post-Covid, toniques ou digestifs, laissant augurer d’une hausse de son activité de 10% en 2021. Sa gamme de 90 références est exclusivement distribuée en pharmacies, auprès de 7000 officines en France. « Nous avons été les premiers il y a douze ans à former les pharmaciens et les médecins à nos produits car ces prescripteurs sont clés sur notre marché. Nous nous appuyons pour cela sur un réseau d’une centaine de délégués », indique Antoine Lagarde.

Engagé pour un développement durable

En 2018, Nutergia a investi 15,5 millions d’euros dans un nouveau laboratoire éco-industriel de 7800 m2 à Causse-et-Diège, commune voisine de son siège. « Nous avons plus que triplé notre surface de production pour anticiper notre croissance. Ce site est aussi la signature de notre engagement écoresponsable. Nous avons donné la priorité à des matériaux écologiques, à une régulation thermique naturelle, grâce à un mix énergétique, et au bien-être des salariés », souligne Antoine Lagarde.

Les plantes utilisées dans les produits de Nutergia sont à 80% d’origine française et contrôlées. « Nous ne pouvons pas prétendre au label bio car les oligo-éléments sortent du champ de cette certification mais nous cherchons à développer des filières durables de production des plantes. À l’échelle de l’Occitanie, la dernière en date est celle de la bourrache lancée avec le territoire du Grand Figeac », explique Antoine Lagarde.

L’accent sur l’export

Nutergia réalise 10% de son chiffre d’affaires à l’export, principalement en Belgique, Espagne, Portugal et Italie. Une part que le laboratoire prévoit de porter à 15% rapidement, par réorganisation. Le laboratoire vient de racheter son distributeur italien pour 1 million d’euros. « L’objectif est d’être maître de notre distribution. Nous souhaitons à l’avenir stimuler notre activité à l’international qui a été freinée par le Covid. D’ici trois à cinq années, nous prévoyons de nous exporter en Amérique latine et en Asie », complète le dirigeant. Enfin, pour progresser encore en parts de marché, un canal de commercialisation en ligne sera ouvert dès 2022. La e-boutique devrait représenter près de 5% du chiffre d’affaires de Nutergia.
Isabelle Meijers

Sur la photo : À 51 ans, Antoine Lagarde, directeur général et fils du fondateur de Nutergia, engage le laboratoire dans une démarche RSE. Crédits : Rémi Benoit.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/Par-temps-de-Covid-Nutergia-dope-son-immunite,31312