ToulÉco Tarn

Publié le mardi 20 octobre 2015 à 21h11min par Anne Marie Bourguignon

Castres. Inauguration du Connected Health Lab de l’école d’ingénieurs Isis

Le Connected Health Lab, la plate-forme de recherche de l’école d’ingénieurs Isis de Castres en matière d’innovation dans le domaine de la e-santé, a été inauguré, la semaine dernière, par les représentants de la Région, du Département, de l’agglo, de l’Académie de Toulouse, des Laboratoires Pierre (...)

Accueillies scientifiquement par le professeur Hervé Pingaud, responsable des relations partenariales et de la prospective de l’université Champollion, les personnalités ont découvert la nouvelle plateforme de R&D qui permet de simuler le parcours d’un patient tant à domicile, que dans des unités de soins.
Le tout e-relié par un chariot connecté à des médecins traitants, des spécialistes, d’une mobilité et d’une stabilité étonnante. Il est même équipé d’un système de désinfection embarqué.

Fabriqué par Hopi médical, une entreprise strasbourgeoise, ce bijou de haute technologie permet de gérer toute la problématique du parcours de soins, notamment pour la médecine à distance.

Ce laboratoire à roulettes est dans le siècle et non plus dans la règle, car il permet de consulter le dossier médical, de transmettre une ordonnance au pharmacien, de gérer la facturation. Il équipe déjà plus de cinquante sites (maisons de retraite, hôpital, maison de santé pluridisciplinaire etc.) en France. C’est le seul en Midi-Pyrénées.

Un outil ultra connecté

Sur quelque 220m², le living lab* d’Isis est constitué de la reproduction de plusieurs chambres d’hôpital, d’une pièce figurant le domicile du patient, d’espaces de travail des professionnels de santé libéraux et d’une pharmacie.
Une reconstitution physique des étapes clés de la médecine hospitalière et de la médecine libérale qui permet de mettre à disposition les composantes logicielles des systèmes d’information de santé tels : les composantes d’un système d’information hospitalier (SIH), les logiciels de gestion de cabinets libéraux (LGC), les logiciels de gestion des officines et les outils d’aide au maintien à domicile.
Un simulateur grandeur nature doté d’une compétence pluridisciplinaire (informatique, juridique, sociologique etc.) ouvert tant aux doctorants et chercheurs postdoctoraux, qu’aux industriels et acteurs de la santé.

Cet outil dernière génération, réalisé par des partenaires industriels, doit également leur permettre de finaliser des solutions technologiques et des applications de services dans le but d’en optimiser la production.
A.-M. B
Sur la photo : Pascal Mailhos, préfet de Région, Jean Tkaczuck, président de la commission Recherche et enseignement supérieur de Midi-Pyrénées et Thierry Carcenac, sénateur du Tarn, président du Département suivent la démonstration avec le chariot ultra connecté, effectuée par Damien Uhlrich, co-fondateur de Hopi médical.

Photo AMB - ToulÉco

*Ce living lab a nécessité un investissement en fonds publics de 680.000 euros, co-financé par l’Europe, l’Etat, la Région Midi-Pyrénées, l’agglo Castres-Mazamet et l’université Champollion. Le chariot coûte entre 10 et 20.000 euros selon les équipements.