Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

Transports. La Région mise sur Safra pour ses chantiers d’avenir

La Région Occitanie a confié au groupe albigeois Safra la rénovation de dix-neuf de ses quatre-vingt trois rames d’autorail à grande capacité (AGC). Le constructeur sera aussi chargé d’une expérimentation d’autocars à hydrogène en avril.

L’Occitanie a lancé la rénovation de ses rames d’autorail à grande capacité. Circulant dans la région depuis 2003, les premières approchent les vingt ans d’exploitation. La moitié de leur durée de vie. Pour entamer au mieux la seconde partie de leur existence, celles-ci vont ainsi subir « des opérations lourdes de maintenances intérieures ». Le constructeur Safra, qui aurait réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros et emploie environ 245 collaborateurs, est chargé de la première phase, la rénovation de dix-neuf rames.

Le groupe albigeois livrera la première rame le 16 février 2021. L’opération s’étalera jusqu’en décembre 2022. Pour la Région, cela représente un investissement de 16,3 millions d’euros. La SNCF prend en charge le pilotage du projet. Elle assurera la fourniture des pièces et leur acheminement. Vincent Lemaire, PDG de Safra, dresse la liste des changements à venir : « Sols, plafonds et sièges rénovés, espaces plus harmonisés et confortables, nombre de places assises augmentées, éclairages LED plus modernes, ajout de connectivité standard et USB pour smartphones, tablettes et ordinateurs. » Le groupe assurera également la rénovation et l’habillage extérieurs des rames. Celles-ci suivront la charte graphique du réseau de transport en commun de la région Occitanie LiO et les traditionnelles couleurs régionales, rouge et jaune.

Une seconde étape de rénovation est prévue à partir de 2023 et jusqu’en 2028-2030. En plus de la rénovation intégrale des aménagements intérieurs des rames restantes, elle se concentrera sur la maintenance électrique et mécanique (moteurs, grands organes, bougies, etc.) et permettra de disposer d’un matériel quasiment remis à neuf pour les vingt années restantes. La Région a prévu d’engager 53 millions d’euros pour une première tranche de quinze rames.

Des bus à hydrogène à l’expérimentation à partir d’avril

Le groupe Safra, qui a su « se diversifier durant ces 80 ans d’existence et se tourner vers l’avenir », selon la présidente de Région Carole Delga, parie désormais beaucoup sur ses autobus électriques regroupés sous la marque Businova. Ceux-ci sont disponibles avec trois types de motorisations : électrique hybride rechargeable, pur électrique et hydrogène. C’est sur cette dernière technologie, appelée Retroflit [1], que Vincent Lemaire « mise énormément ».

La collectivité va lancer cette année une expérimentation de ces autocars à propulsion hydrogène pour quinze de ses lignes régulières interurbaines LiO dans le Tarn. Cet essai pilote, pour lequel la Région mobilisera quatre millions d’euros, durera trois ans à compter d’avril 2021. Safra vise en cas de succès le déploiement de 2000 véhicules transformés avant 2030. Cela pourrait permettre au groupe de créer quatre-vingts emplois supplémentaires et « devenir un symbole du transport vert », assure Carole Delga.
Matthias Hardoy

Sur la photo : Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, entourée de Vincent Lemaire, PDG de Safra, et de Philippe Bru, le directeur régional de la SNCF. Ils visitent une rame « rénovée » par le groupe albigeois. Crédit : Région Occitanie.

P.S. : La présidente de la Région Occtanie, à l’occasion de la visite du site de production de Safra, a annoncé un nouveau système de tarification pour les trains régionaux à destination des 18-26 ans. Celui-ci sera expérimenté du 1er avril au 31 août prochain par 2000 jeunes. De un à cinq aller-retour par mois, les billets seront à moins 50%. À partir du sixième aller-retour, le trajet est gratuit. Et à partir du onzième aller-retour, une cagnotte commence à être créditée pour le mois suivant. Les jeunes intéressés pourront s’inscrire à partir du 22 février pour tester le dispositif. Si les retours sont bons, celui-ci sera généralisé à partir de septembre. Carole Delga espère que cette initiative « pourra toucher au minimum 5000 jeunes ».

Notes

[1Système de pile à combustible hydrogène.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/SAFRA,30498