Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

À Montans, les Mirliflores ressuscitent les vieilles recettes de biscuits

Installée à Montans, la société les Mirliflores, créée par des passionnées du patrimoine, fait remonter le temps grâce à ses biscuits artisanaux, inspirés de recettes historiques.

Elles font voyager leurs clients à travers les siècles avec leurs biscuits gourmands ! Élisa Faget et Gwenaëlle Carrère, deux passionnés d’histoire qui se sont rencontrées lors de leurs études en master patrimoine en 2011, ont crée en 2017 la biscuiterie artisanale Les Mirliflores, à Montans (Tarn), qui propose des biscuits et des breuvages inspirés de recettes d’antan. Fruits d’un long travail de recherches historiques, dans différents documents, culinaires, médicinaux ou iconographiques, leurs produits gourmands et artisanaux sont donc le résultat de nombreuses heures passées à tester et redécouvrir la pâtisserie à travers les siècles. Leurs biscuits aux drôles de noms – les Boules de Poilus ou les Massepains - remettent au goût du jour un patrimoine oublié.

Lire par ailleurs : En Ariège, la Maison Jougla garde du biscuit pour sa croissance
et Maison Bruyère, une biscuiterie qui a su garder son croquant

« À la sortie des études, nous sommes parties travailler chacune de notre côté, Élisa dans le Tarn et moi à Nantes, mais nous étions en contact, notamment pour échanger nos idées de pâtisserie », raconte Gwenaëlle Carrère. « Je suis revenue à Toulouse et nous avons décidé de lancer ce projet qui alliait le patrimoine et la pâtisserie. Nous avons opté pour les biscuits, car c’est la pâtisserie la plus consommée au monde et qui se conserve plusieurs mois. Nous cherchons les recettes de biscuits d’époque aux archives municipales et sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France. Au début, nous avons lancé quatre recettes du Moyen Âge, de la Renaissance, du XVIIIe siècle et de 1914. »

Origine des ingrédients et histoire du biscuit

Dans chaque paquet de biscuits, un livret raconte son histoire. Par exemple, les Boules de Poilus, l’un des produits phares des Mirliflores, étaient confectionnées par les familles de soldats du nord de la France durant la Première Guerre mondiale. Ces biscuits, qui avaient pour objectif de réconforter les poilus présents sur le front, pouvaient être conservés pendant longtemps tout en gardant leur texture croustillante et leurs arômes de fleur d’oranger et de noisettes.

« Nous n’effectuons pas les mêmes dosages qu’à l’époque, nous interprétons la recette car la farine n’est par exemple pas autant raffinée aujourd’hui », souligne Gwenaëlle Carrère. « Nous produisons toutes les deux, en expliquant l’origine des ingrédients. Nous avons ajouté deux recettes de biscuits du XVIIe et XIXe siècles et aussi une gamme de thés, d’infusions et un cacao maison. L’idée est de recréer le goûter ancien. » Les Mirliflores, qui réalise la majorité de son activité lors des fêtes de fin d’année, a bénéficié pour son développement d’un accompagnement de la BGE et d’Initiative Tarn. Les biscuits sont commercialisés sur son site internet et dans les épiceries fines.
Julie Rimbert

Sur la photo : La biscuiterie artisanale Les Mirliflores revisite les biscuits de 1914, de la Renaissance ou du Moyen Âge. Crédit : Les Mirliflores.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/Les-Mirliflores-ressuscitent-les-vieilles-recettes-de-biscuits,36233