Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

Dans le Tarn, Intraterra veut révolutionner l’extraction du granit

Repoussé en raison de la crise sanitaire, le lancement commercial de la foreuse géante d’Intraterra devrait démarrer en septembre 2022 dans le Tarn. Ce projet de carrière verticale pour l’extraction du granit se veut une alternative aux carrières à ciel ouvert, plus respectueuse de l’environnement.

Le projet Intraterra est né il y a onze ans dans l’esprit de Philippe Moranne. L’ ingénieur des Arts et Métiers, qui a racheté en 2003 la société toulousaine de chaudronnerie industrielle CTIC, a imaginé une carotteuse géante capable d’extraire des blocs cylindriques de granit de 2,1 mètres de diamètre et de 2,5 mètres de long. Cette technologie brevetée de carrière verticale, que le dirigeant présente comme « unique au monde », se veut une alternative plus vertueuse aux carrières à ciel ouvert qui, chaque année dans le Sidobre et en Bretagne, permettent d’extraire 80.000 m3 de granit.

« Notre technologie va permettre de diviser l’emprise au sol par cinquante. Le creusement d’une cavité de 200 m2 sur 50 mètres de profondeur nous donnera la possibilité d’extraire 10.000 m3 de granit. Il faudrait mobiliser 5 hectares pour obtenir le même rendement avec les procédés traditionnels. L’exploitation sera aussi "bas carbone" puisqu’elle sera entièrement électrique et alimentée en électricité renouvelable », explique Philippe Moranne. Le concept, porté par la société Intraterra et soutenu par l’Ademe, se veut aussi « révolutionnaire » sur le plan de la suppression des nuisances sonores et des poussières. Les résidus de roches invendus et des boues de sciage que les carriers ont actuellement du mal à retraiter permettront également de reboucher la cavité et d’effacer totalement l’empreinte visuelle de la carrière.

Un projet de 2 millions d’euros

« Le prototype de la machine est maintenant fonctionnel. Nous avons procédé à la preuve de concept durant l’été sur du béton et avons obtenu auprès de la Dreal l’autorisation d’exploitation sur le site de la carrière des Granits de Sept-Faux, à Saint-Salvy-de-la-Balme dans le Sidobre, où la production démarrera en septembre 2022. Il nous manque 650.000 euros pour finaliser les derniers éléments de la machine et assurer son déménagement dans le Tarn. Nous allons aller chercher 200.000 euros auprès de nos actionnaires et, pour les 450.000 euros restants, l’objectif est de mobiliser les banques », explique Philippe Moranne.

Pour financer son projet de foreuse géante au coût global de 2 millions d’euros, son inventeur a créé Cercle Intraterra, une société qui regroupe l’ensemble des soixante-douze actionnaires investis dans le projet. Au terme d’une première levée de fonds, ces entrepreneurs ont déjà mis sur la table 350.000 euros.

Le modèle économique, lui, est déjà validé. L’entreprise CTIC assurera la fabrication des futures machines et Intraterra leur exploitation. D’ici 2025, Philippe Moranne, gérant des deux structures, prévoit d’équiper six à huit carrières et de créer une dizaine d’emplois. Une fois son démonstrateur à l’œuvre dans la carrière pilote du Tarn, il proposera sa technologie à d’autres carriers du Sidobre et de Bretagne, avant de cibler le marché européen et notamment le Portugal et l’Espagne.
Johanna Decorse

Sur la photo : Philippe Moranne a mis au point une foreuse géante dédiée à l’extraction du granit. Crédit : Valentine Chapuis - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/Dans-le-Tarn-le-Toulousain-Intraterra-veut-revolutionner-l,32448