Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

Conjoncture : Comment le territoire de Millau gère la crise ?

Marketing de territoire, aide aux entreprises, incitation à attirer de nouveaux habitants… Le sud Aveyron multiplie les initiatives pour rester attractif malgré la crise sanitaire et économique.

Située à une heure de Montpellier, une heure et demi des sports d’hiver, la ville de Millau est classée ville d’art et d’histoire, mais aussi enclavée au coeur du parc naturel régional des grands causses. La collectivité Millau Grands Causses s’attache donc, depuis 2017, à communiquer pour gagner des habitants. « Nous nous sommes donné l’objectif de gagner 1500 habitants d’ici 2022 pour passer la barre des 30.000 et nous multiplions les efforts pour attirer de nouvelles familles », décrit Pierre-Henri Cazal, manager du commerce territorial à la communauté de communes de Millau Grands Causses. Un plan d’actions évidemment contrarié par la crise sanitaire, à l’heure où la collectivité relance sa campagne d’attractivité, « Style Millau ».

Un fonds de soutien d’urgence de 500.000 euros

Pour attirer des entrepreneurs, il faut du business ! Depuis 2018, Millau Grands Causses met donc l’accent sur l’accompagnement aux entreprises. « Nous disposons de plusieurs tiers lieux de coworking, un Fablab, une pépinière, un incubateur et nous avons accompagné seize entreprises ces deux dernières années. Aujourd’hui, je comptabilise 35 dossiers de nouveaux entrepreneurs prêts à s’installer dans le territoire », assure Pierre-Henri Cazal.

Début 2020, lorsque la crise sanitaire a déboulé, la collectivité a cependant recentré dans l’urgence son soutien à destination des petits commerces. « Nous avons débloqué un fonds de soutien de 500.000 euros pour les entreprises et petits commerces, dont 200.000 euros étaient fléchés pour faciliter les paiements de loyers. L’objectif était d’aider les entreprises qui n’entraient pas dans les clous pour toucher les aides régionales ou nationales. Bilan, 191 entreprises, essentiellement des TPE et PME de tous secteurs, commerçants, artisans, campings, ont touché des aides de 500 à 3000 euros, le montant moyen attribué a été de 1140 euros. »

300.000 euros de chiffre d’affaires pour les petits commerces mais des craintes pour 2021

Au printemps dernier, Millau a aussi été la première ville de France à instaurer un système de bons d’achats abondés pour favoriser la fréquentation des commerces de centre-ville grâce à la plateforme millau.infosolidaire.org. Une initiative encouragée depuis par bpifrance dans sa campagne de soutien aux petits territoires. « Cette initiative a ramené les gens dans les petits commerces. Ils ont dépensé à hauteur de 170.000 euros dans les semaines qui ont suivi la fin du premier confinement. De notre côté, nous avons abondé à hauteur de 150.000 euros, ce qui a généré plus de 320.000 euros de chiffre d’affaires local », se félicite la collectivité.

À ce jour, pourtant, élus et membres de la chambre de commerce sont inquiets pour 2021. « Étonnamment, le tribunal de commerce ne nous signale actuellement que très peu de dossiers pour défaillance d’entreprises, à peine quatre ou cinq, sans doute parce que nous sommes pour l’instant dans un temps de latence. Les difficultés de trésorerie ont été anesthésiées par les aides mises en place par l’État », avance Corinne Mercier, conseillère à la direction appui des entreprises à la CCI de l’Aveyron.

Quelques jours après le début d’un nouveau confinement, c’est aussi l’avis de Lionel Bonnefous, directeur du service entreprises à la CCI et en lien avec les entreprises en difficultés. « Moi aussi, étonnamment, j’ai été moins sollicité que d’habitude depuis le mois de mars. J’ai reçu une trentaine de chefs d’entreprises en difficultés, contre une centaine habituellement. En revanche, je commence à voir des gens en réelle détresse psychologique. C’est très inquiétant quand on sait que les échéances de paiement de charges et remboursements de PGE vont tomber en 2021 et 2022. » À ce stade, les élus de la communauté de communes de Millau Grands Causses n’ont pas officialisé de seconde campagne de soutien pour les entreprises et commerçants.
Béatrice Girard

Sur la photo : Fonds de soutien aux TPE, PME, valorisation des petits commerces et marketing territorial... Millau Grands Causses tente d’amortir l’impact de la crise. Crédit : Les montgolfières de Méditerranée.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/Comment-le-territoire-de-Millau-gere-la-crise,29915