Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

À Albi, l’ancienne école Pasteur se transforme en lieu mixte

En friche depuis dix ans, l’ancienne école Pasteur d’Albi abritera, en mars 2024, huit appartements à louer à prix conventionné, un atelier d’artistes et des commerces.

Un escalier monumental démonté pièce par pièce, puis en partie transformé en placards et étagères, un IPN de charpente qui devient un limon d’escalier, des poteaux en fonte, rénovés et réutilisés, et, finalement, une ancienne école à l’abandon depuis dix ans transformée en lieu mixte (logements conventionnés, atelier d’artistes et commerces). C’est le projet « Génération Pasteur », mené à Albi par la foncière responsable Bellevilles.

Lire par ailleurs : Stéphanie Guiraud-Chaumeil : « Albi est et doit rester une ville d’équilibre »

L’entreprise, basée à Toulouse, intervient dans toute la France, rachète des bâtiments laissés en friche, les rénove, puis les transforme en projets mixtes. Labellisée entreprise solidaire d’utilité sociale (ESUS), Bellevilles mène actuellement une vingtaine de projets dans toute la France et s’intéresse toujours à des lieux qui ont une histoire. Les halles de la Cartoucherie à Toulouse, l’école Pasteur à Albi, le château de Montfranc à Arvieux, dans l’Aveyron, l’ancienne gare à charbon de la petite ceinture dans le 19e arrondissement de Paris…

Concernant le projet Pasteur, la foncière Bellevilles et la Caisse des dépôts ont été lauréats de l’appel à projets lancé par la ville d’Albi en 2019. Ils en sont désormais copropriétaires et se partagent la maîtrise d’ouvrage. François Gendre, Atelier Arpent, est maître d’œuvre mandataire avec le collectif Tournesol (AMO réemploi).

Priorité au réemploi

L’originalité de ce programme, c’est donc la démarche du réemploi, initiée dès 2019 après un diagnostic complet. « Ce qui nous guide, c’est de faire revivre l’existant et cette bâtisse qui ne souffrait quasiment d’aucun désordre », indique l’architecte François Gendre. « Nous tablons, en valeur, sur plus de 5 % de réemploi du coût total des matériaux ; avec à l’arrivée, un bilan carbone du bâtiment réduit de 10 % », explique aussi Paul Chevalier, architecte et cofondateur du collectif Tournesol, qui veille en tant qu’assistant de maîtrise d’ouvrage sur le chantier à ce que déconstruction prime sur démolition.

Par exemple, les sanitaires ou les radiateurs en fonte seront réemployés poste pour poste. Sur place, pour inciter les entreprises à réutiliser plutôt que de fournir du neuf, un magasin de matériaux réemployables a même été mis à disposition.

À l’arrivée, l’opération reste viable financièrement, selon les maîtres d’ouvrages. « Le montant global des travaux atteint 2 millions d’euros HT, et nous sommes quasiment à l’équilibre », assure Samuel Cazaux, responsable du programme à la foncière Bellevilles.
Béatrice Girard

Sur la photo : l’ancienne bâtisse du 19e siècle reprend vie après une réhabilitation qui aura permis de réemployer des matériaux tout en réduisant le bilan carbone du bâtiment. Crédit : Atelier Arpent.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/A-Albi-l-ancienne-ecole-Pasteur-se-transforme-en-lieu-mixte,36271