Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco Green | ToulÉco TV

​Tarn. Berlaine-Bercolor tisse son avenir en couleurs

En injectant 300.000 euros, la PME Berlaine-Bercolor, spécialisée dans la fabrication de produits semi-finis pour la mode, se dote de trois machines afin de ravir de nouveaux marchés.

Elle est une résistante. L’une des cinq dernières entreprises textile de ce genre en France. La PME Berlaine-Bercolor, fondée en 1976 à Roquecourbe, non loin de Castres, est toujours sur pied, malgré le Covid-19 et la concurrence féroce des pays asiatiques et de la Turquie.

À sa création en 1976, cette entreprise s’est spécialisée dans le tricotage de la petite et grosse maille sur métier circulaire. En 1986, Alain Berthaud, son président-fondateur, crée Bercolor, filiale de Berlaine, et lui confie l’ensemble des opérations de teinture (fil et pièces) ainsi que les traitements d’apprêts et d’ennoblissement des matières. En 1994, Bercolor monte en puissance avec la création de sa propre unité de teinture fil.

« Nous sommes une rare entreprise intégrée verticale. C’est notre force de frappe et ce qui nous permet de nous distinguer », explique Alain Berthaud, le dirigeant qui emploie quarante salariés et réalise en 2021 un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros. « Nous intervenons à tous les stades de la fabrication. Nous partons du fil en coton, lin, laine, lycra, viscose et polyester en provenance des pays méditerranéens, pour le tricoter, le teindre et l’ennoblir. »

Créer la demande

Les produits semi-finis permettent ensuite à une vingtaine de clients dans la mode française, dont Saint-James et Éminence, de confectionner t-shirt, sweat-shirt, polo​ piqué, marinière​ mais aussi fond de culottes.

« Nous disposons d’un catalogue de deux cents à trois cents références », se félicite Alain Berthaud, qui vient d’investir 300.000 euros dans ​l’outil de production. Trois nouvelles machines sur des métiers spécifiques vont compléter le parc et surtout créer de nouvelles matières en combinant le type de fil, la maille et le colorant. Impossible d’en savoir davantage. Concurrence oblige, souffle le patron. « Notre objectif est de créer la demande mais aussi de fabriquer en exclusivité des nouvelles mailles pour le compte des marques. »
Audrey Sommazi

Sur la photo : La machine de teinture dite teinture jet et over flow. Crédits : Berlaine-Bercolor.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-tarn.fr/%E2%80%8BTarn-Berlaine-Bercolor-tisse-son-avenir-en-couleurs,32930