ToulÉco Tarn

Publié le mardi 14 mai 2019 à 21h54min par Armelle Parion

Une jeune société tarnaise séduit les campeurs avec sa mini caravane « vintage »

Une entreprise d’Albi, Hundred Miles, commercialise des mini-caravanes, inspirées des Teardrop californiennes. Une quinzaine de commandes ont déjà été passées en quelques mois. A l’origine du projet, une jeune architecte d’intérieur, à l’âme voyageuse.

C’est une jeune architecte d’intérieur de 28 ans, Laura Ballario, bercée dans son enfance par l’entrepreneuriat de ses parents dans la fabrication de chalets de camping en bois, qui a eu l’idée de remettre au goût du jour la caravane Teardrop, célèbre dans les années 1930 aux Etats-Unis. « J’ai découvert le produit en la croisant sur la route lors de mes voyages aux États-Unis, et en visitant des usines. En écumant les salons professionnels et grâce à une étude de marché, j’ai vu que cela plairait ici », explique la jeune gérante.

Quelques mois après la création de la société Hundred Miles en septembre 2018, le succès de My drop semble déjà au rendez-vous. Cette mini caravane vintage est homologuée en moins de 750 kilos. Très maniable avec ses deux mètres de haut, deux mètres de large et 4,35 mètres de long, elle rentre dans un garage de ville. Seul hic, elle a bien une kitchenette et un lit, mais ne comporte ni sanitaires ni douches et suppose donc de passer régulièrement par un camping.

Une unité de fabrication à Albi

Laura a créé son propre modèle, avec l’aide du designer Patrick Sarran, et s’est formée à l’utilisation de la machine à commande numérique, principal investissement pour équiper son unité de fabrication située dans la zone industrielle Jarlard, à Albi. Elle programme la découpe des panneaux de bois et des pièces, puis les trois ouvriers réalisent l’assemblage et les finitions. Son associé, qui n’est autre que son père André, s’occupe des fournisseurs et du support technique.

Mydrop est vendue au prix de 13.900 euros TTC. Plus de quinze commandes ont déjà été passées et la première livraison a eu lieu début mai. Les clients sont surtout des professionnels, ainsi que quelques particuliers, des familles et des retraités. Deux prototypes sont déjà disponibles à la location dans le camping tenu par le frère et la mère de Laura.

La société vise la rentabilité d’ici deux ans, avec la commercialisation d’une centaine de véhicules par an. En plus de la table escamotable, d’autres options devraient être ajoutées, comme des panneaux solaires sur le toit, ou un lit pour les enfants à la façon d’un hamac. L’embauche de deux ouvriers et d’un mi-temps pour l’administratif est prévue à moyen terme. Parmi les idées de débouchés, Laura souhaite proposer à des professionnels de toute la France de devenir revendeurs.
Armelle Parion

Sur la photo : Laura Ballario a recréé la caravane Teardrop célèbre dans l’Amérique des années 30. Crédit Photo Hundred Miles.