ToulÉco Tarn

Publié le mardi 24 septembre 2013 à 19h29min par Anne Marie Bourguignon

Trifyl inaugure sa nouvelle chaufferie bois à Graulhet

La chaufferie bois de Graulhet est le cœur de « la plus importante installation midi-pyrénéenne de chauffage urbain à biomasse, exploitée en régie. Ce réseau de chaleur bois, mis en fonction l’hiver dernier, va desservir une douzaine de bâtiments.

Un centre social, un groupe scolaire, un gymnase, une crèche, un Ehpad, les logements sociaux de deux HLM, un cinéma, une piscine municipale, la Poste, une médiathèque et un lycée… Tous ces bâtiments seront chauffés dès cet hiver, par la nouvelle chaufferie bois de Graulhet. Un gros cube joliment habillé de bois à claire-voie, qui a représenté un investissement de 3,3 millions d’euros.

Reliée à deux kilomètres de tuyaux en réseau enterré, sa chaudière avale 2300 tonnes de broyats de palettes, de plaquettes forestières et d’écorces par an. D’une puissance de 1800 kilowatts, son réseau va fournir permettra d’éviter l’émission annuelle de 1024 tonnes de CO².

Tarifs inférieurs à ceux de l’énergie fossile

« C’est l’aboutissement d’un objectif de développement durable mené de longue haleine. Nous assurons la maîtrise de A à Z, à toutes les étapes de la réalisation et de l’exploitation, en lieu et place des collectivités locales », détaille Pour Jean-Marc Pastor, président de l’établissement public départemental Trifyl, qui assure la régie de la chaufferie bois.

« Cet équipement a permis de créer des emplois pérennes. Et sur le plan social, les tarifs de l’énergie fournie par ce réseau sont inférieurs à ceux induits par les énergies fossiles. Les habitants des HLM bénéficient donc d’une tarification avantageuse qui concourt à lutter contre la précarité énergétique », poursuit-il.

Plusieurs projets en cours

Le président de Trifyl a par ailleurs annoncé que d’autres réalisations sont dans les tuyaux, et que le réseau de chaleur d’Alban sera mis en service fin octobre. Pascal Néel, président de la communauté de communes de Tarn & Dadou, ajoute : « Deux permis de construire ont été déposés sur notre territoire et bientôt un troisième ».

Quant au président de Région, Martin Malvy, il a exposé la politique régionale en la matière : « Nous sommes dans le peloton de tête avec ce Plan bois-énergie. La Région a soutenu quarante-et-un réseaux de chaleur bois-biomasse, dont sept dans le Tarn, pour un montant total de 10,5 millions d’euros. Cet été, nous avons signé une convention avec les ministres de l’Agriculture et de l’Écologie pour organiser un colloque national sur le biogaz le 8 novembre ». Sachant que dix-sept installations fonctionnent déjà, l’objectif de l’élu est d’atteindre la centaine d’unités avant 2020, en utilisant des déchets forestiers, agricoles et agroalimentaires. Midi-Pyrénées s’est, en effet, dotée d’un Plan énergies 2011-2020, dans lequel elle va consacrer 300 millions d’euros d’investissements directs. Ce plan devrait ainsi générer plus de 1,7 milliard d’euros de travaux, et le maintien ou la création d’au moins 2.500 emplois par an.
Anne-Marie Bourguignon

Sur la photo : La nouvelle chaufferie bois de Graulhet. Crédits :AMB .