ToulÉco Tarn

Publié le mardi 12 septembre 2017 à 19h18min par Anne Marie Bourguignon

Saint Sulpice de Rire pendant dix jours

Du 27 octobre au 5 novembre aura lieu la sixième édition du Festival Saint-Sulpice-de- rire organisé par l’association ABC Bien.

« Ce festival est en constante croissance », se félicite Adrien Berguin le président du festival. Grâce notamment à une programmation éclectique et à des lieux de spectacles variés à Lavaur, Albi, Saint-Sulpice, Gaillac, la manifestation s’est installée durablement dans la région. « Aujourd’hui plus de quarante partenaires nous aident à développer ce festival. Nous avons à cœur de faire profiter les entreprises locales de son essor. C’est pourquoi 75% des entreprises partenaires sont tarnaises ». Il confirme par ailleurs pouvoir compter sur le soutien des collectivités municipalité, communauté de communes (Tarn et Agout), le Conseil départemental et la Région.

Ils sont une cinquantaine de bénévoles à se mobiliser pour caler tous les évènements qui font le succès de ce festival. Contrôleur à la SNCF, Adrien explique faire partie d’une bande de copains, issus du sérail qui aiment l’humour. « Nous sélectionnons des humoristes amateurs ou pro dès l’instant qu’ils déclenchent des rires. Nous avons à cœur de proposer une programmation de qualité en développant des collaborations avec d’autres festivals et d’une vingtaine d’autres salles de spectacles de tout l’hexagone. Depuis le Quai du rire à Marseille au Festival du Rire de Chateaurenard ou de Villeneuve-sur-Lot ».

Une dizaine de spectacles payant sur dix jours

Son père, Dominique Berguin, trésorier de l’association confirme les propos de son fils : « Nous ajoutons des concours, des animations, des ateliers sculpture ballon, des quizz comédie Apéro, un yoga du rire…en anglais. Soit une dizaine de spectacles payant sur dix jours et autant de manifestations gratuites sous chapiteau pour les enfants. Les cachets des artistes, les frais de transports, leur hébergement et surtout les taxes sur les billets représentent un budget de 60.000 euros que nous équilibrons tant bien que mal grâce aux partenariats avec les collectivités locales, les institutionnels, publics ou privés comme La Poste ». Le Festival Saint Sulpice de Rire se positionne aujourd’hui comme l’antidépresseur de novembre pour des centaines de spectateurs : en 2016, ils étaient 2800 à venir se fendre la poire !
A.-M. B

Sur la photo AMB : Adrien, Dominique Berguin et des copains organisateurs bénévoles. Crédits : AMB - ToulÉco