ToulÉco Tarn

Publié le mardi 8 mars 2016 à 18h50min par Anne Marie Bourguignon

Saint-Sulpice. Citel, une coopérative exemplaire en RSE

La Citel (coopérative industrielle de travaux électriques), installée à Saint-Sulpice, atteint l’échelon exemplaire de la responsabilité sociétale des entreprises.

Deux ans après avoir fêté ses trente ans, Citel, une Scop du Tarn a atteint le niveau « exemplaire » de responsabilité sociétale, ainsi que l’attestent la certification Afaq 26000 d’Afnor et le label RSE Scop BTP de la fédération nationale des Scop du BTP.

Une distinction qui a donné lieu à une matinée d’échanges sur la RSE avec des politiques, chefs d’entreprises, syndicats d’électrification, associations, écoles, tous attentifs à ce mode de gouvernance et d’engagement qui contribue également au développement durable de nos entreprises et de notre société.

C’est le fruit d’une démarche initiée voici cinq ans. Plusieurs personnalités, dont notamment Linda Gourjade, députée de la circonscription du Tarn, ainsi que les partenaires économiques de la coopérative, étaient présentes à la cérémonie.
« Cette rencontre s’est très bien déroulée et nous avons reçu beaucoup de retours positifs. Nos parties prenantes ont accueilli positivement nos messages, à savoir rendre tangibles des notions parfois abstraites comme la responsabilité sociétale, le dialogue social ou encore les relations gagnant-gagnant », commente Myriam Coudenc, responsable QSE et développement durable.

Une stratégie sur quatre ans en accord avec des valeurs fondatrices

Citel emploie une centaine de salariés, tous associés de leur entreprise, spécialisée dans la création et la maintenance des réseaux secs (électricité basse et moyenne tension, fibre optique, éclairage public, télécom, gaz) et humides sur l’ensemble de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et qui réalise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros.

« Nous réfléchissons à la politique stratégique pour les quatre prochaines années. Nous la voulons en accord avec nos valeurs fondatrices. Nous ferons en sorte d’être générateurs de richesse sociale pour les acteurs internes de Citel, tout en privilégiant des relations gagnant-gagnant avec l’ensemble de nos parties prenantes. Citel « l’énergie positive », c’est la préservation et la fructification de notre patrimoine pour les générations futures », précise David Auguste, le PDG de Citel.
A.-M. B

Sur la photo D.R. : Myriam Coudenc, responsable QSE développement durable de Citel, Patrice Garcia de l’Afnor et David Auguste, PDG de Citel