ToulÉco Tarn

Publié le mardi 1er mars 2016 à 21h17min par Anne Marie Bourguignon

Les filières agricoles en quête d’opportunités de production

La chambre d’agriculture du Tarn a récemment organisé le Forum des filières agricoles au lycée Fonlabour à Albi. Une trentaine d’entreprises ou filières de productions tarnaises et près de 200 participants étaient présents pour faire le point sur les opportunités de productions d’avenir dans le (...)

Les agriculteurs tarnais et les porteurs de projet d’installation sont venus nombreux pour la deuxième édition du Forum des filières agricoles, sur fond de contexte économique difficile, pour s’informer, échanger, ou encore être mis en relation avec les entreprises ou les filières à la recherche de producteurs.
Entre les vingt ateliers collectifs de réflexion thématique et les stands, 170 d’entre eux sont venus chercher des solutions tant pour conforter leurs revenus que pour étudier des projets de diversification, tels la vente directe ou l’agriculture biologique.

Jean-Claude Huc, président de la chambre d’agriculture du Tarn, fait un constat douloureux : « En Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, l’agriculture est le premier employeur. La situation de l’agriculture tarnaise est globalement compliquée par rapport à la crise dans toutes les productions de lait, viandes, céréales. Difficile pour ces producteurs d’avoir la tête dans le guidon pour faire face à un contexte de normes, de charges administratives, de baisse de prix, et d’être constamment montrés du doigt (accusés d’avoir des aides) : cette critique morale est très rude à encaisser. »

Pas question pour autant de baisser les bras : "Pour maintenir les ressources des territoires, il faut mettre fin à toutes ces contraintes morales et administratives en misant sur de nouveaux débouchés. D’autant plus que 59 jeunes agriculteurs se sont installés en 2015, soit 8 de plus qu’en 2014. Dans le Tarn, la production de semences a beaucoup augmenté cette dernière décennie, comme une réponse à un besoin de revenus, car elle ne nécessite pas d’investissements très importants.
Avec 500 hectares de semences potagères et 1.400 hectares de semences fourragères en 2015, le département est en effet très productif dans ce secteur.
A.-M. B

Sur la photo : Jean-Claude Huc, président de la chambre d’agriculture du Tarn et Jean-Pierre Dilé, président de l’Eplea de Fonlabour.
Photo AMB - ToulÉco.

L’agriculture tarnaise c’est : 6.100 exploitations, dont 4.600 dites « professionnelles » pour un chiffre d’affaires de 558 millions d’euros.
12.700 actifs permanents (+500 équivalents Temps plein en salariés saisonniers).
298.000 hectares de surface agricole.
Une agriculture très diversifiée avec un équilibre de productions végétales et animales.
Une exploitation sur trois sous signe officiel de qualité.

Une exploitation sur cinq en circuit court.

66 installations aidées par an (moyenne 2004-2013).
31% d’exploitations sans repreneur connu.

Plus de données sur www.tarn.chambagri.fr