ToulÉco Tarn

Publié le mardi 17 novembre 2015 à 19h25min par Anne Marie Bourguignon

Les Albigeois invités à donner leur avis sur leurs modes de déplacements

La communauté d’agglomérations de l’Albigeois lance une phase de concertation publique afin de présenter le Plan de déplacements urbains visant à rééquilibrer la part de la voiture (70%) dans les déplacements.

La C2A a décidé de s’engager de façon volontaire dans cette démarche de déplacements urbains, qui n’est obligatoire que pour les collectivités de plus de 100.000 habitants.

Suite à une enquête menée en 2012-2013, auprès de 2000 foyers du Grand Albigeois, un scénario multimodal a été défini : 1,4 voiture par ménage dans les déplacements courts (en moyenne de 3,6km) au profit des modes de transports collectifs - représentant seulement 3% des déplacements - et des modes doux, comme le vélo ou la marche, pratiqués par 25% des habitants.

Pour Muriel Roques-Etienne, la vice-présidente en charge des déplacements à la C2A, « Cette concertation permettra de préparer la phase suivante du PDU à savoir l’élaboration du plan d’actions. Le scénario multimodal a été soumis aux collectivités de l’agglo (17 communes), puis validé. Aujourd’hui, un appel est fait aux Albigeois pour participer à l’élaboration d’un plan doté de modes nouveaux de mobilité , à définir. Il s’agit d’une réflexion collective pour avoir un centre urbain apaisé, pas seulement au centre des communes, mais aussi entre elles ».

Les nouveaux modes de mobilité : la nouvelle croisade des Albigeois

Ce PDU définit, donc, pour les dix années à venir, les principes d’organisation des transports de personnes et de marchandises, de la circulation et du stationnement dans toute l’agglomération albigeoise.

Pour y parvenir, plusieurs pistes d’actions sont à l’étude : créer des pôles d’échanges à la gare Albi-Ville et Jean-Jaurès, poursuivre la hiérarchisation du réseau des transports urbains et des actions ponctuelles pour améliorer son efficacité (voies réservées, priorisation aux carrefours), mettre en place un plan de circulation dissuadant le transit dans le centre urbain, réaliser des études pour un nouvel ouvrage de franchissement du Tarn pour la piétonisation du Pont-vieux et enfin développer des services à la mobilité, tels le covoiturage, l’auto-partage et les services vélo.
Par exemple, la création de nouveaux parkings-relais au covoiturage, avenue Albert-Thomas, route de Castres et sur la RN 88 côté Lescure. Un scénario ambitieux mais réalisable, d’après les porte-parole.

Ainsi trois ateliers* vont être organisés les 8, 9 et 16 décembre 2015 et un quatrième atelier, prévu en janvier 2016, s’adressera spécifiquement aux acteurs économiques.
Parallèlement, une consultation est ouverte à tous, via le site www.grand-albigeois.fr qui permet au grand public de donner un avis.
A.-M. B

Sur la photo D.R. : Albi : à pieds, en vélo, en bus, en voiture

*Le premier atelier est prévu mardi 8 décembre à 18 h 30 à Innoprod pour les habitants d’Albi, le deuxième à la mairie de Marssac, mercredi 9 décembre à 18 h 30 pour Marssac, Terssac, Castelnau-de-Lévis, Rouffiac, Carlus, Le Séquestre et Saliès, le troisième, mercredi 16 décembre à 18 h 30 à la salle des associations de Cunac pour Lescure, Saint-Juéry, Cambon, Fréjairolles, Dénat, Labastide-Dénat.
Inscription obligatoire au 05.63.76.06.06.