ToulÉco Tarn

Publié le mardi 19 janvier 2016 à 20h59min par Anne Marie Bourguignon

Le projet d’autoroute Toulouse-Castres toujours au centre des débats

Les quinze communes du Tarn et de la Haute-Garonne opposées au projet d’autoroute entre Toulouse et Castres sont toujours mobilisées. Alors que les services de l’État s’apprêtent, selon elles, à lancer l’enquête publique sur le doublement des voies de la RN 126 entre les deux villes, les élus dénoncent toujours ce projet à 180 millions d’euros et dont l’exploitation devrait être assurée par une entreprise privée.

« Les bilans d’autres projets autoroutiers comme l’A66 entre Toulouse et Pamiers, la Cop 21, la réforme territoriale doivent nous inviter à nous interroger sur la pertinence de financer une autoroute privée avec l’argent public. (…) Imaginons ce que nous pourrions faire avec 180 millions d’euros pour aménager l’actuelle RN 126 ! », exposent les maires des quinze communes déterminées à démontrer que l’infrastructure est inadaptée aux besoins des usagers.

De son côté la nouvelle présidente de région Carole Delga, dont la première annonce a été de lancer le plan Marshall du BTP en privilégiant notamment la rénovation ou la construction de routes, s’est déclarée favorable à la liaison Toulouse-Castres.
L’aménagement et l’élargissement de l’A61 entre Toulouse et Narbonne ont fait partie des sujets de discussion il y a quelques jours entre la nouvelle présidente de la Région et le Premier ministre Manuel Valls.