ToulÉco Tarn

Publié le mardi 9 février 2016 à 21h31min par Anne Marie Bourguignon

Le Tarn a la Scop attitude

Sur vingt-neuf nouvelles entreprises créées en Midi-Pyrénées en 2015, quatre ont vu le jour dans le Tarn. Et le département compte aujourd’hui trente-deux de ces sociétés coopératives et participatives créées ou reprises par leurs salariés.

Petite dernière des scop tarnaises, Bourdoncle, spécialiste de charpente bois, couverture et zinguerie à Puygouzon, a été transmise en 2015 par Paul Bourdoncle, son fondateur à ses salariés. Gebelec, spécialiste de l’électricité et des courants forts à Castres, a été reprise également par ses salariés. Tout comme Cabrol à Mazamet, et la société nouvelle des transports Cazes (routiers de fret interurbains) à Albi.

Anne Rostand, déléguée régionale de l’URScop Midi-Pyrénées, en charge du suivi des scop et de la dynamisation du réseau tarnais, s’en réjouit : "Avec ces quatre nouvelles scop, créées en 2015, le Tarn poursuit sa belle dynamique coopérative et renforce ses performances économiques. On compte désormais plus de 500 salariés travaillant dans les scop tarnaises pour un chiffre d’affaires cumulé de plus de 42 millions d’euros."

Avec l’accompagnement de l’URScop

Créateurs ou salariés souhaitant reprendre leur société (lors d’un dépôt de bilan ou d’un départ à la retraite du dirigeant), bénéficient d’un accompagnement de l’Union régionale des scop, dès le démarrage et tout au long de la vie de l’entreprise.
Pour guider et conseiller les porteurs de projet mais aussi les SCOP existantes, l’URScop dispose d’une gamme complète de services , allant des conseils juridiques en passant par la recherche d’outils de financement ou encore par la formation des salariés.

Avec deux cent seize entreprises coopératives présentes dans tous les secteurs d’activité, y compris les plus innovants, Midi-Pyrénées fait figure d’exemple à l’échelle du pays. L’Union régionale des scop Midi-Pyrénées fédère les scop (Sociétés coopératives et participatives) et les Scic (Sociétés coopératives d’intérêt collectif) de la région. C’est un réseau d’accompagnement à la création, la reprise et la transmission d’entreprises en coopératives.

Pour Muriel Decout, directrice de l’Union régionale des scop Midi-Pyrénées :
« L’Union régionale met à la disposition des porteurs de projets coopératifs et des coopératives en activité une équipe de professionnels de la gestion et du management, pluridisciplinaire, mobilisée pour faciliter la création de nouvelles scop et pour accompagner le développement des scop existantes. Elle est en mesure de mobiliser tous les dispositifs d’appui de droit commun mais aussi ceux, notamment financiers, qui s’adressent spécifiquement aux coopératives. La création et le maintien des emplois sur notre région constituent l’une des priorités de notre mouvement ».
A.-M. B

Sur la photo : Quatre salariés de la SAS Galy Granit, ancrée depuis les années soixante au Bez, à un jet de pierre du célèbre rocher tremblant des Sept-Faux, ont repris l’entreprise familiale des granitiers en scop, il y a deux ans. DR.

Pour en savoir plus sur le statut coopératif, des réunions d’information gratuites sont organisées à destination des porteurs de projet, à Ramonville et à Colomiers. Rendez-vous sur : www.scopmidipyrenees.coop