ToulÉco Tarn

Publié le mardi 6 février 2018 à 18h38min par Anne Marie Bourguignon

Lavaur. La collecte de verre en augmentation de 3% grâce au nouveau système de tri

Depuis 2015, le Smictom de la région de Lavaur et Citeo ont progressivement mis en place sur son territoire la collecte en apport volontaire des emballages en verre.L’objectif est d’augmenter les performances de recyclage, de maîtriser les coûts et de réduire la pénibilité de la (...)

Le Smictom* de la région de Lavaur présentera l’évolution encourageante des performances et de la nouvelle dynamique autour du tri du verre. Tandis que Citeo** (l’alliance d’Ecofolio et d’Eco-Emballages) mettait en avant les enjeux du tri et du recyclage en Occitanie visant à conjuguer performance environnementale et performance économique. Pour Laure Poddevin, directrice régionale Citeo : « Le Smictom de la région de Lavaur en est un parfait exemple : les performances de tri sont en hausse, les coûts en baisse et on note des émissions de CO2 évitées »

Avec ce nouveau système basé sur l’apport volontaire des emballages en verre, les coûts sont maîtrisés : une tonne de verre collectée en apport volontaire coûte 71 euros contre 219 euros en porte-à-porte (coûts complets). La pénibilité du travail des rippeurs a été atténuée, puisque plus aucune collecte manuelle n’aura lieu en 2018 sur le territoire. Les tournées de collecte ont été réduites de 20.000 km par an, ce qui a permet de réduire de cinq tonnes les émissions de CO2 et de limiter l’usure des routes.

33,6 kg d’emballages en verre triés par habitant

Ainsi, le Smictom de la région de Lavaur a modernisé son dispositif de collecte du verre, en passant d’une collecte en porte-à-porte à l’apport volontaire entre 2015 et 2018. Initié d’abord dans les communes de Buzet-sur-Tarn, Couffouleux, Garrigues, Azas, Ambres et St Agnan, il s’est étendu ensuite aux communes de Labastide-Saint-Georges, Giroussens, Saint-Jean-de-Rives et Saint-Lieux-Lès-Lavaur en 2016, Saint Sulpice en 2017 et donc Lavaur en 2018. Le passage du porte-à-porte à l’apport volontaire porte déjà ses fruits, avec notamment des performances de tri en hausse et des coûts de collecte en baisse.

En 2016, chaque habitant des vingt quatre communes du Smictom de la région de Lavaur a trié en moyenne 33,6 kg d’emballages en verre, soit une hausse de 3% par rapport à 2015. Cette progression s’explique par la transformation du dispositif de collecte des emballages en verre menée par le Smictom et Citeo sur le territoire.

« Nous pensions avoir une levée de boucliers des habitants, mais finalement les habitants ont réservé un accueil très favorable au nouveau dispositif, ayant bien compris la nécessité de ce changement. Les bons résultats obtenus viennent confirmer cette adhésion », explique Michel Bouyssou, président du Smictom de la région de Lavaur.
A.-M. B

Sur la photo : Les représentants du Smictom et de Citeo en Mairie de Lavaur. Crédits : AMB - ToulÉco

*Syndicat mixte intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères.

**Citeo est une société anonyme (250 salariés) à but non lucratif créée par les entreprises pour réduire l’impact environnemental des emballages et des papiers. Son objectif est d’apporter des solutions aux entreprises et de les accompagner dans leur responsabilité environnementale. L’idée aussi est de rendre le dispositif de tri et de recyclage plus performant au meilleur coût et mobiliser les citoyens pour un geste de tri plus simple et plus efficace.