ToulÉco Tarn

Publié le mardi 4 décembre 2018 à 22h28min par Philippe Font

Industrie. Sico SAS inspecte les soudures à la loupe

Lancée il y a un an, Sico SAS s’impose progressivement sur son marché grâce à ses activités de conseil, d’expertise et d’inspection en soudure. Créee par Arthur Meyer dans le Tarn, Sico SAS pourrait être déclinée en franchise d’ici trois ans.

C’est ce qui s’appelle être sur un marché de niche. Depuis octobre 2017, la société Sico SAS, Société de contrôle et d’inspection d’Occitanie, fondée par Arthur Meyer inspecte, contrôle et donne un avis sur les soudures. Dans des bâtiments industriels, dans des tuyauteries d’équipements nucléaires, chimiques ou de gaz, les experts de Sico SAS peuvent déterminer si une soudure est conforme ou ne l’est pas grâce à des équipements de pointe.

« Par exemple dans le secteur du bâtiment, depuis 2011 toute construction métallique doit posséder une norme CE. On fait appel à nos services pour vérifier si cette norme EN1090 est bien en vigueur », explique Arthur Meyer, 32 ans, fondateur de la société basée à Lavaur. En plus de la branche inspection et contrôle, Sico SAS a développé des activités de conseil et d’expertises. Associé avec son jeune frère Victor, la maman Marie-Laure est également membre de l’entreprise, Arthur Meyer a émis le souhait de se lancer dans l’entrepreuneuriat après plusieurs années à exercer le métier d’expert en soudures aux quatre coins du monde. Souvent dans des conditions climatiques et organisationnelles difficiles.

Des clients dans toute la France

« A un moment de ma vie j’ai souhaité revenir à une dimension plus humaine, remettre l’homme à sa juste place » justifie-t-il. « Toute entreprise existe car à la base il y a l’humain et les gens ont tendance à l’oublier. Mon objectif est de remettre l’humain au centre ». D’où ce désir de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise dans un secteur qu’Arthur et Victor connaissent le mieux, le soudage. Le démarrage de l’activité de la société a permis à Sico SAS de prospecter des clients dans toute la France. Victor Meyer gère l’agence implantée à Sarguemine en Lorraine, tandis que la salariée de l’entreprise installée à Pau a en charge les interventions dans le Béarn. CMA Groupe à Lavelannet, Bouygues Bâtiment Sud-Ouest, Akka Energie ou Sentis Sud Atlantique garnissent déjà le portefeuille clients de Sico SAS.

Avec un chiffre d’affaires de 128.000 euros en 2018, Arthur Meyer voit déjà grand : il table sur une activité de 450.000 euros en 2019 et prévoit de lancer ses premières franchises en 2020. « Pour permettre à des gens qui veulent s’accomplir dans leur boulot tout en étant autonome ». On peut mettre l’humain en avant, même quand on parle de soudure.
Philippe Font

Sur la photo : Arthur Meyer, le dirigeant de Sico SAS. Crédits : Ph.F - ToulÉco