ToulÉco Tarn

Publié le mardi 1er octobre 2013 à 18h15min par Anne Marie Bourguignon

La scop Citel fête ses 30 ans à Saint-Sulpice

Pour l’anniversaire de ses 30 ans, la scop Citel s’est offert une inauguration officielle de ses nouveaux bâtiments.. Etaient présents ses salariés et de nombreux élus et acteurs de la vie économique. Une bonne occasion de faire le point sur la situation de la Coopérative industrielle de travaux (...)

Créée en 1983 par un groupe de dix-sept salariés, la Citel fête ses 30 ans dans ses nouveaux locaux de la ZAC des Cadaux, à Saint-Sulpice. Piloté par la SEM 81, la structure semi-publique qui pilote l’aménagement et le développement économique dans le Tarn, ce projet a abouti à la construction d’un complexe constitué de trois bâtiments en bois, à labellisés Très haute qualité environnementale (THQE).

La société, qui compte aujourd’hui 122 salariés-associés, est par ailleurs implantée à Mauvezin (Gers) depuis 1992, et à Négrepelisse (Tarn-et-Garonne) depuis 2009. Son cœur de métier s’est cristallisé autour de la construction de réseaux électriques, téléphoniques, d’eau et de gaz. Elle s’occupe aussi de l’éclairage public, de l’éclairage de terrains de sport et de la mise en valeur du patrimoine, de la viabilisation de terrain, du raccordement d’installations photovoltaïques et de la construction de réseaux d’assainissement collectifs et autonomes pour des collectivités ou structures territoriales, mais aussi pour des particuliers.

C’est l’une des plus anciennes PME du métier dans le Tarn, qui a désormais sa place aux côtés de grands acteurs nationaux (Vinci, Eiffage…). Malgré une concurrence rude et un marché tendu, la Citel confirme sa bonne santé financière et a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaires de près de 16 millions d’euros, en constante progression.

Un modèle coopératif pour cheval de bataille

P-dg depuis un an et demi, David Auguste est entré dans la société il y a dix-huit ans. Il est d’autant plus fier de présenter les signes de la réussite de l’entreprise : « Je suis profondément attaché aux valeurs que nous véhiculons. Notre modèle coopératif est un atout majeur, contribuant au développement économique et social de nos territoires. Nos projets d’avenir sont, à court terme, la pérennisation des emplois en place et, à moyen terme, le développement de notre activité sur l’ensemble de Midi-Pyrénées. En parallèle, un objectif me tient particulièrement à cœur, celui de fédérer un maximum de coopératives et promouvoir la création d’un groupe coopératif ».

Ces cinq dernières années, l’entreprise a embauché trente salariés, pour accompagner le déploiement stratégique de ses activités sur l’ensemble de la région Midi-Pyrénées, et a vu son chiffre d’affaires progresser de 40%. En août 2012, la Citel a même rejoint le club très fermé des sociétés labellisées ISO 26000 pour leur politique en matière de responsabilité sociétale de l’entreprise.

Engagée avec Pôle emploi dans la signature de contrats de professionnalisation, la PME signe, ce mois-ci, son premier contrat de génération qui va permettre d’embaucher un jeune en CDI et de le former aux côtés d’un salarié senior.
Selon l’évolution de son carnet de commandes, la scop projette de créer une quinzaine d’emplois d’ici 2015.
A.-M. B.

sur la photo : David Auguste Pdg de la Citel, crédit A.-M. B