ToulÉco Tarn

Publié le mardi 5 novembre 2019 à 21h09min par Emilie Gilmer

Initiative. L’association 60.000 rebonds ouvre une antenne à Castres

Association nationale créée en 2012, 60.000 rebonds aide les entrepreneurs en post-liquidation à se remettre en selle. Début octobre, elle a inauguré son antenne tarnaise.

En 2018, 200 liquidations judiciaires ont été prononcées dans le Tarn. C’est ce constat qui a poussé l’association nationale 60.000 rebonds, présente en Occitanie depuis 2014, à ouvrir une antenne castraise. « L’idée est d’être au plus proche des entrepreneurs, explique Sébastien Micheneau, son responsable. Et lorsqu’un territoire enregistre plus de 150 liquidations annuelles, on considère que le besoin est bien réel. » Un besoin jusqu’ici assez peu pris en compte par le monde associatif ou les pouvoirs publics.

« Avant la liquidation à proprement parler, il existe des possibilités d’accompagnement, mais une fois qu’elle est prononcée, il n’y a plus rien. Or, c’est un moment souvent difficile, à différents niveaux ; financier, familial, psychologique. » L’objectif de 60.000 rebonds : aider l’entrepreneur à se remettre en selle en lui assignant un coach « qui l’aidera à faire le deuil de la situation et à se projeter », mais aussi un parrain expérimenté, « qui l’épaulera pour la réalisation de son nouveau projet professionnel (la création d’une nouvelle entreprise, la recherche d’un emploi salarié, etc.). »

Créer un réseau d’entraide

L’accompagnement proposé dure vingt-quatre mois maximum, ponctué une fois par mois par un « comité de pilotage », réunissant les entrepreneurs « en rebond », les coachs et les parrains. L’occasion pour les bénéficiaires du dispositif d’intégrer un réseau d’entraide, et donc de rompre l’isolement dans lequel la liquidation judiciaire a pu les plonger.

Accueillie dans les locaux de Cerfrance et dans ceux de la CCI, l’antenne castraise a d’ores et déjà été sollicitée par une quinzaine de personnes, dont un tiers d’entrepreneurs. Le dispositif est par ailleurs gratuit – seule une cotisation de 30 euros est demandée aux nouveaux entrants – l’association fonctionnant essentiellement avec les dons de sponsors et de mécènes. Dernier élément notable : l’antenne tarnaise sera la première à « tester » l’accompagnement d’entrepreneurs en liquidation judiciaire dans le secteur agricole.
Emilie Gilmer

Sur la photo : Sébastien Micheneau, responsable de l’antenne de Castres de 60.000 rebonds. Crédits : DR.