ToulÉco Tarn

Publié le mardi 30 mai 2017 à 21h53min par Anne Marie Bourguignon

Infaco : la saga de la famille Delmas se joue au micron près

Retrouvez cet article sur le site de

Leader mondial du sécateur électrique, Infaco continue sa succes story avec des outils encore plus performants. Le Powercoup multi-têtes et surtout le tout dernier modèle d’électrocoup, le F3015 illustre le savoir-faire de la PME tarnaise.

Afin de répondre à la demande croissante, l’entreprise de Cahuzac-sur-Verre, dans le Tarn a aménagé un laboratoire d’électronique dernière génération, dans son bureau d’études où travaillent huit personnes. Dernièrement un docteur en électronique qui développe en interne de nouvelles solutions « fiables et durables » pour la taille des vignes et des arbres a été recruté. Sachant que six années de travail et de mise au point sont nécessaires pour développer un seul de ces modèles au succès planétaire.

À usage professionnel, les sécateurs Infaco se taillent une belle part de marché dans quarante pays, via un importateur installé dans chaque pays et qui dispose de son propre réseau de distribution. En France, 350 distributeurs touchent l’ensemble des marchés de la viticulture et de l’arboriculture.

La nouvelle gamme Powercoup d’outils multi fonctions (sécateur, attacheur, taille haie, scie, tronçonneuse), lui permet de pénétrer le marché de l’espace vert. Dans la foulée, Infaco vient de challenger son bureau d’études sur les nouvelles technologies : il a développé une application gratuite pour Iphone permettant la localisation de problèmes repérés sur le terrain (fil coupé, ceps cassés ou morts) pour géolocaliser les interventions à réaliser.

Une première saison de taille pour le nouveau sécateur Infaco (8e génération)

La première saison de taille de ses 23.000 nouveaux electrocoup F3015 - plus compacts, plus légers, plus rapides - a été un succès planétaire. Résultat immédiat : les ventes ont augmenté de 30%. Et ce, malgré la concurrence acharnée de deux autres entreprises, dont l’une casse les prix pour faire du dumping et récupérer les parts de marché perdues ces dix dernières années.

« La question s’est donc posée chez Infaco. Soit de suivre ce mouvement low cost, soit de continuer avec nos valeurs historiques de qualité et de longévité de nos outils. Nous avons tout naturellement opté pour la seconde solution. Nous ressemblons à nos clients. Infaco est une entreprise familiale qui transmet son savoir-faire et savoir-être de génération en génération. Nous sommes des terriens attachés à l’authenticité de notre territoire. », tient à souligner Davy Delmas.

Les lames de Thiers, les coques d’Oyonnax

Dans l’atelier, c’est parti pour quatre mois de révisions annuelles du matériel déposé par les clients chez les distributeurs. 35.000 de ces sécateurs révolutionnaires à batterie au lithium et au moteur brushless vont ainsi être testés et suivis, jusqu’à la reprise de la fabrication dès le mois de septembre. Dans la salle de contrôle qualité, à température constante, chaque pièce constituant l’outil sera vérifiée avec une machine tridimensionnelle qui permet une précision de l’ordre du micron et surtout une rapidité de vérification.

Car l’Origine France Garantie prend ici toute sa valeur. « Tandis que les lames sont produites à Thiers, capitale de la coutellerie, les coques plastiques proviennent d’Oyonnax, la capitale de la plasturgie en France » se félicite Davy Delmas, le dirigeant fier de cette certification.

Une success story familiale sans interruption

Fils du fondateur-inventeur Daniel Delmas, toujours président de la SAS, Davy, 36 ans, a pris les rênes, il y a deux ans. Et sa fille Angy, 19 ans, son BTS de gestion PME-PMI passé à l’IGS de Blagnac en poche, compte aller fêter son vingtième anniversaire aux USA près de San Francisco pour venir en soutien de l’équipe, présente dans la filiale de commercialisation américaine d’Infaco.

Transmise de génération en génération, la passion est le moteur de la famille. Elle a permis à l’entreprise de progresser jusqu’à réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 millions d’euros avec 105 collaborateurs (dont quinze ont été embauchés récemment) sur le site de Cahuzac. L’an dernier, Infaco a bénéficié d’une aide d’Etat Réactiv’PME de 10.000 euros qui lui a permis de réaliser un audit sur l’entreprise afin de détecter tous les axes de progression.

« Depuis, l’entreprise s’inscrit dans une démarche proactive de structuration interne qui limite les risques, via des procédures actées. Cela nous a même permis de diminuer considérablement le temps de passage des outils en révision de dix-huit à cinq jours. Un gain de performance incontestable », précise le chef d’entreprise.
Et d’ajouter en se réjouissant : « Si gérer cette croissance est compliqué, cela nécessite un travail permanent d’auto-diagnostic, de remise en question, d’innovation. »

L’entreprise prévoit déjà la création d’un cinquième bâtiment de quelque 1300m² dans la nouvelle zone d’activité de Roziès de Cahuzac-sur-Vère. Davy Delmas espère que « cela créera une dynamique de lancement économique de notre territoire ».
En 33 ans, 270.000 outils sortis des ateliers Delmas ont été vendus dans le monde.
Anne-Marie Bourguignon

Sur la photo : en haut, Davy Delmas, directeur d’Infaco, dans ses ateliers avec un electrocoup F3015. En bas : vue du fameux powercoup multi têtes. Photo AMB - ToulÉco

2 Commentaires

Répondre à cet article