ToulÉco Tarn

Publié le mardi 4 novembre 2014 à 21h36min par Anne Marie Bourguignon

Graulhet. Malié constructions en phase de stabilisation

Retrouvez cet article sur le site de notre partenaire

En pleine évolution sur le marché du bâti modulaire, Malié constructions a ouvert une agence commerciale zone du Rouch à Lavaur. Laquelle procède à des études, des devis, des plans.

Myriam et Richard Malié sont les enfants de Louis Malié, fondateur de l’entreprise éponyme de construction d’habitations modulaires, pré-construites en usine. Ils ont repris la SARL, il y a bientôt deux décennies.
Gérante et directeur technique, la sœur et le frère ont stabilisé le chiffre d’affaires à 3,5 millions d’euros. Avec une équipe de 30 personnels, ils produisent une maison par semaine dans leurs ateliers de Graulhet.

« 60% de nos productions sont réalisées pour des particuliers, 10% pour le secteur public et les collectivités (salles de classes, vestiaires, bureaux). En pleine évolution, 30% de notre activité est le fait d’extensions qui représentent une grosse part de marché. Car l’effet de crise a généré un frein à la vente de l’immobilier. Aujourd’hui, au lieu d’acheter plus vaste, les gens préfèrent agrandir leur habitat pour lui donner une plus-value, à l’arrivée d’un enfant ou d’une personne à charge » explique Richard Malié.

Une entreprise familiale, à taille humaine, à l’écoute des clients

« En phase de stabilisation, et ce en dépit de la crise, nous avons atteint notre rythme de croisière. Nous voulons rester une entreprise familiale, à taille humaine, tant pour la diriger que pour valoriser le travail des équipes. Ce qui nous permet de passer plus de temps à l’écoute de nos clients », précise t-il.
Son credo : proposer un interlocuteur unique aux clients, de l’achat du terrain à la remise des clefs, en passant par le dépôt de permis de construire et même parfois l’aménagement extérieur (piscine, clôture, portail ou encore…terrain de pétanque, devenu très tendance).

Depuis deux ans, avec la RT 2012, l’entreprise évolue et anticipe en R&D, avec les futures réglementations qui imposent aux constructeurs de réaliser des maisons à énergie positive à l’horizon 2020.

Anne-Marie Bourguignon