ToulÉco Tarn

Publié le mardi 11 mars 2014 à 18h30min par Anne Marie Bourguignon

Graulhet. La société KP1 fait dans l’innovation en béton

Retrouvez cet article sur le site de notre partenaire

Leader des solutions en béton précontraint, avec 40% du marché, KP1 poursuit le développement de ses systèmes de poutres et pré-murs à destination de tout bâtiment collectif ou industriel du Grand Sud-Ouest, dans ses usines de Graulhet.

Sur vingt hectares, dans la vallée de la Jonquière, le site de KP1 est composé de deux usines de production d’éléments de planchers et de murs en béton haut de gamme qui demandent un process industriel plus lourd. Elles font partie des 21 usines du groupe dont le siège est en Avignon et qui a réalisé un chiffre d’affaires de 268 millions d’euros en 2013.

Tandis que la plus ancienne de ses deux unités continue de fabriquer poutres et poutrelles, la deuxième, construite en 2008, produit des pré-murs, sur mesure, parés à être montés sur les chantiers.
Impulsée sur ce territoire en Tarn et Dadou* dans les années 90 par une équipe d’entrepreneurs locaux (dont Louis Malié, l’inventeur de la maison modulaire) et un groupe d’élus locaux en quête de reconversion du bassin aux heures sombres de la mégisserie, l’usine historique a démarré avec un atout majeur, celui de la main d’œuvre issue de cette activité abandonnée.

Au plus près du territoire, l’usine se fournit en granulats à Sorèze, les transports étant assurés par des sous-traitants locaux. Mais l’approvisionnement local pourrait devenir un souci à long terme.

« L’innovation, c’est notre ADN »

Deux décennies plus tard, KP1 emploie en moyenne 110 personnes à l’année dont 96 permanents. Le reste étant des intérimaires recrutés selon les besoins.
Forte d’un savoir-faire reconnu, l’entreprise renforce sa maîtrise du fameux plancher à poutrelles à rupteurs thermiques en innovant aussi sur une offre globale.
« L’innovation c’est notre ADN, pour rester leader. Nos produits haut de gamme ont une valeur ajoutée afin de répondre à une réglementation énergétique de plus en plus exigeante », se félicite Olivier Véra, directeur d’exploitation.

Beaucoup plus technique en effet, la liaison avec les aciers nécessite une évolution du métier de base. Quelque 4 à 500.000 euros sont investis chaque année pour le maintien de l’outil. Un parc machine dernière génération permet des performances surprenantes.

Ici, grâce aux étuves en place, les pans de murs en béton sèchent entre quatre et cinq heures. Ces éléments de puzzle sont ensuite acheminés sur les chantiers en cours de construction, tel celui du centre nautique de Mazamet.
KP1 a également équipé le hall de réception clients de l’A350 chez Airbus et assuré le montage du cinéma de Graulhet, techniquement très compliqué.

Si l’entreprise ne fournit pas directement les particuliers, elle distribue ses produits chez les revendeurs du secteur matériaux de construction ( Chausson, Point P, Gédimat etc.). Un segment qui représente 15% de son activité.

Avec de nouveaux chantiers conséquents en perspective, l’entreprise compte recruter une dizaine de personnes sur l’usine de pré-murs et vient d’investir un million d’euros pour ajouter un atelier pré-dalles en cours de finalisation, prévoyant une rallonge de plus de 300.000 euros pour 2015.
A.-M. B

*La communauté de communes de Tarn et Dadou est intervenue en son temps pour la mise en relation avec ERDF alors que l’entreprise subissait des coupures électriques nuisibles à son activité, pour un diagnostic plus rapide de sa puissance de feu.