ToulÉco Tarn

Publié le mardi 20 octobre 2015 à 21h08min par Anne Marie Bourguignon

Granilia. Numix : premier prix du concours innovation ERDF technicien 3.0

Retrouvez cet article sur le site de

Numix est un des trois lauréats du concours « ERDF Innovation – Réseaux Electriques Intelligents » en Nord Midi-Pyrénées et Lozère*. Un palmarès finalisé à Albi, en septembre, par un jury composé de membres de l’école des Mines Albi, du pôle de compétitivité DERBI et d’ERDF.

C’est pour son projet de casque de réalité virtuelle permettant une formation en e-learning des techniciens ERDF, que la start-up gaillacoise Numix a remporté le premier prix de ce concours récompensant l’innovation. Une formation immersive pour les techniciens, par exemple, sur un poste source électrique qui leur apprend les procédures, les normes, l’utilisation des nouveaux matériels, en toute sécurité.

L’agence de création digitale, a intégré Granilia, pépinière de Tarn & Dadou, sur le site de Gaillac, en février 2014 où elle est devenue la sarl Numix.
Au sortir d’un même cursus à l’ETPA de Toulouse (école de photographie et de game design) les deux co-fondateurs âgés de 32 ans, Amélie Raffenaud et Jeff Sebrechts, ont d’abord fait leurs armes dans diverses entreprises d’e-learning et de jeux video, en région parisienne. La situation géographique de Gaillac et la pépinière de Tarn et Dadou les ont amenés à s’installer dans le Tarn.

Très vite spécialisé dans la création de contenus pédagogiques pour former les personnels des entreprises en continu, le duo a développé des outils pour les techniciens du futur. « Nous avons cherché de nouveaux moyens de formation qui passent par la réalité virtuelle. Grâce, notamment, à un casque, l’apprenant peut entrer dans un monde virtuel, très immersif avec simulation digitale qui permet cette immersion poussée en 3D, pour un apprentissage plus performant et aussi plus économique pour l’entreprise », explique Jeff Sebrechts.
Ses clients sont de grands groupes de secteurs variés : hôtellerie, luxe, automobile, médical ou paramédical. Ces simulations, ludiques, interactives dotées d’animations, de mises en situation font que l’apprenant prend plus d’intérêt à sa formation.

Des réalités virtuelles ou augmentées

Numix se développe ainsi de plus en plus sur la réalité augmentée en rajoutant des informations par-dessus le réel, pour visualiser, par exemple, un futur bâtiment d’après des plans, dans lesquels on peut se balader.
Des avancées innovantes pour le patrimoine et l’architecture mais aussi dans l’industrie : un technicien filme sa machine en fonction et la réalité augmentée lui apporte une assistance performante pour sa maintenance.

Lors de la Mêlée numérique, cet été à Toulouse, Numix a ainsi présenté ses produits, en avant-première : comme cette visite virtuelle de la Cathédrale d’Albi, réalisée en réalité augmentée, à partir d’une image ; ou la modélisation de Lombers (commune du Tarn)…à l’époque médiévale. Encore plus surprenant : ce projet de construction d’une maison en 3D, dans lequel, à l’aide de son seul doigt, on peut enlever les couches du toit, afin de découvrir toutes les étapes de sa construction.

Pour son premier exercice, la petite entreprise a réalisé 100.000 euros de chiffre d’affaires. Elle vient de signer de nouveaux contrats qui laissent présumer d’une rapide progression, nécessitant, bien sûr, des embauches. Les deux dirigeants sont déjà à la recherche de profils polyvalents de développeurs et de graphistes 3D.
A.-M. B

Sur la photo D.R. : De gauche à droite : Daniel Guigou, directeur territorial ERDF Tarn, Jeff Sebrechts, et Amélie Raffenaud, fondateurs de Numix.

* Lancé l’an dernier par ERDF sur les cinq départements du Lot, Tarn-et-Garonne, Tarn, Aveyron et Lozère, le concours national Innovation sur les Réseaux Electriques Intelligents, sur la thématique du « technicien ERDF 3.0 », ouvert aux PME innovantes et aux start-ups, veut faire valoriser des idées permettant d’imaginer le réseau de distribution d’électricité de demain, ses métiers, ses outils et ses services.
Ce concours, organisé par ERDF et SmartGrids France, s’inscrit dans les chantiers prioritaires de La Nouvelle France Industrielle. Il fait partie des dix actions visant à faire émerger une « excellence à la française » dans le domaine des Réseaux Electriques Intelligents. Retenus sur onze dossiers déposés, les trois entreprises gagnantes (Numix à Gaillac, Siréa à Castres, Crisco à Millau) reçoivent : 6000 euros pour le premier prix, 4000 euros pour le deuxième, 3000 euros pour le troisième. Une sélection qui va leur permettre de travailler en collaboration avec ERDF sur le développement de leur innovation. Distinguée lors d’une sélection sur le Sud-Ouest (Aquitaine et Midi-Pyrénées) qui a eu lieu à Toulouse, la PME Siréa, avec son système de tablette connectée avec « réalité augmentée » pour une meilleure connaissance des ouvrages exploités par les techniciens, concourra au prix national, qui sera décerné fin novembre à Paris. Les Lauréats bénéficieront de dotations financières d’un montant de : 50.000 euros pour le 1er Prix, 40.000 euros pour le 2e Prix, 30.000 euros pour le 3e et 4e Prix.