ToulÉco Tarn

Publié le mardi 17 novembre 2015 à 19h16min par Anne Marie Bourguignon

Energie. Sept départements vont faire une économie de 4,5 millions d’euros en électricité et gaz

En groupant leurs commandes d’achat d’électricité et de gaz, sous la bannière du Syndicat départemental d’énergie du Tarn, sept syndicats départementaux d’énergie de l’Aveyron, du Cantal, de la Corrèze, du Gers, du Lot, de la Lozère, vont faire une économie de 4,5 millions d’euros, sur deux (...)

C’est au siège du SDET* à Albi, que les représentants des sept départements qui ont mutualisé leurs besoins en gaz et électricité ont fait le point sur les modalités pratiques des marchés en cours et leurs enjeux. Depuis ce printemps, les 635 acheteurs publics de ces départements limitrophes, dont 131 sur le Tarn, constituent le plus gros groupement géographique d’achat d’électricité de France sur les 70 existants. En mettant en synergie leurs besoins, les sept SDE ont réussi à obtenir de meilleurs tarifs et niveaux de services auprès des fournisseurs. Une économie de 9,8% par rapport aux tarifs règlementés de vente pratiqués jusqu’alors.

Le 15 octobre 2015, après cinq mois de collecte et d’analyse, et près de quatre mois de procédure, le SDET a attribué le marché de son premier appel d’offres groupé, dédié à l’achat de prestations de fourniture d’électricité suivant des lots spécifiques, à EDF et Alterna (sur quatre fournisseurs ayant candidaté).

La consultation visait à couvrir les besoins en fourniture d’électricité - évalués à près de 20 millions d’euros par an - de 1617 points de livraison pendant deux ans (2016-2017) pour un volume global annuel de plus de 202 GWh.
Ce marché a été décomposé en trois lots. À EDF : les lots n°1 et n° 2 regroupant les 248 bornes de recharge pour véhicules électriques qui seront déployées par les sept syndicats d’énergie sur leurs département respectifs. À Alterna : le lot n°3 regroupant les 1366 points de livraison consommant annuellement près de 200 GWh.

La disparition d’une partie des tarifs règlementés de vente d’électricité (tarifs jaune et vert) au 1er janvier 2016 contraint, en effet, les acheteurs publics à conclure de nouveaux contrats de fourniture d’énergies, dans le respect des règles de la commande publique.
A.-M. B.

Sur la photo D.R. : Les représentants du groupement d’achats des sept SDE réunis au siège de celui du Tarn à Albi

*Le SDET, Syndicat départemental d’énergies du Tarn, présidé par Alain Astié et dirigé par Catherine Moncet est un établissement public regroupant 323 communes du département. Créé en 1937 pour supporter le développement du réseau électrique basse et moyenne tension dont les communes sont propriétaires, le Syndicat a progressivement étendu ses compétences afin de répondre aux préoccupations énergétiques des collectivités et des usagers. Le SDET encadre et finance des travaux d’amélioration et de raccordement au réseau électrique, en partenariat avec ERDF qui en effectue l’entretien. Confiés à des entreprises locales par l’intermédiaire de marchés publics, ces chantiers permettent de répondre à la demande croissante en énergie de la population. Le SDET accompagne également les communes dans leurs projets d’amélioration ou d’extension de leur parc d’éclairage public ainsi que dans l’utilisation d’énergie renouvelable. Aujourd’hui, Le SDET est un acteur engagé pour l’aménagement du territoire. Un de ses principaux objectifs est d’accompagner les communes au plus près de leurs besoins, dans un esprit de solidarité territoriale.