ToulÉco Tarn

Publié le jeudi 20 décembre 2018 à 18h30min par Philippe Font

En 2019, le circuit d’Albi veut passer à l’électrique et cible les entreprises

Confié en délégation de service public (DSP) depuis 2015, le circuit automobile d’Albi s’adresse désormais à un public plus large. Ses dirigeants ciblent notamment les entreprises du Tarn mais également de la métropole toulousaine.
Repris en DSP depuis 2015 par Grégor Raymondis et deux associés, Jean-Philippe Dayrault et Didier Sirgue, pour une durée de douze ans, le circuit d’Albi qui est un des rares à proposer un tracé en milieu urbain en a profité également pour changer de stratégie. « Notre cœur de métier réside dans la (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte