ToulÉco Tarn

Publié le mardi 10 décembre 2013 à 18h12min par Anne Marie Bourguignon

Economie sociale et solidaire, l’économie qui a du sens dans le Tarn

La communauté d’agglomération de l’Albigeois a organisé une grande soirée sur l’économie sociale et solidaire à l’École des Mines d’Albi-Carmaux. 130 personnes sont venues échanger sur cette nouvelle économie.

Dans le cadre du Mois de l’économie sociale et solidaire (ESS), la communauté d’agglomération de l’Albigeois a ouvert le débat à l’aide de vidéos, de témoignages et d’éclairages d’experts.Quatre temps forts l’ont animé. Marie-Christine Pons, conseillère régionale, a fait le point sur la loi en cours. Et Gérard Poujade, conseiller régional et maire du Séquestre, a présenté les monnaies complémentaires comme le tooket’s, un mode original pour financer les associations, le sol une monnaie à forte connotation sociale ou encore le mipy qui permet de financer, à taux zéro, des investissements liés au développement durable.

En Albigeois, 16,5% des emplois sont générés par ce type de structures

Maryse Bertrand, vice-présidente déléguée à la politique de la ville à la communauté d’agglomération, commente : « Les participants sont très motivés. Nous avons mis en place une commission afin de tisser un réseau d’entrepreneurs qui mettent l’homme au centre des projets, avec des valeurs d’équité et du respect de l’environnement. Scop, mutuelles, fondations y développent la démocratie en utilisant un même droit à la décision », explique-t-elle.

« Un diagnostic de territoire a fait apparaître que dans l’Albigeois, 16,5% des emplois sont générés par ce type de structures » poursuit-elle. « Alors qu’au national, il est de l’ordre de 10% et en région de 11,5%. Nous avons déjà un bon terreau avec la fondation Bon Sauveur. Sans oublier que c’est sur Albi qu’est née la première coopérative ouvrière de France : la Verrerie Ouvrière. A l’issue de cette manifestation, nous allons faire du lien en mettant en relation les personnes intéressées ».

382 associations, 42 coopératives, 42 mutuelles, 2 fondations et trois scop sont ainsi installées dans l’Albigeois. Deux structures récentes ont également été présentées : celle de Jean-François Verdier, gérant du bureau d’études CET Infra, une scop de sept personnes, et celle de Jo Sallan, gérant du Garage Solidaire 81 à Gaillac, qui emploie deux mécaniciens et fonctionne avec des cotisations alignées sur les revenus des clients.

La remise des prix et le nouvel appel à projet

En outre , les trois lauréats de l’appel à projet ESS 2013 ont reçu leur prix : Jérôme Poitte, de Terre de livres, une association de cinq éditeurs locaux et sa plateforme de diffusion de livres à Albi ; Fabrice Derbier, de la ferme Tersol Delpoux qui va faire du maraîchage sur des terres prêtées par la commune de Castalnau-de-Lévis et créer deux emplois ; et Franck Créteur, dont le vélo-taxi transporte à Albi personnes physiques, touristes et petits colis (Viléo, Ma ville à vélo).

Enfin, l’appel 2014 à projet solidaire a officiellement été lancé lors de cette soirée, pour une même dotation de 25.000 euros. L’ouverture des candidatures aura lieu en janvier 2014, avec remise des dossiers avant avril 2014. Les dossiers d’inscription seront mis en ligne courant décembre sur le site de la communauté d’agglomération de l’Albigeois.
A.-M.B

Sur la photo : Les trois lauréats de l’appel à projet ESS 2013. Photo DR.