ToulÉco Tarn

Publié le mardi 5 janvier 2016 à 21h03min par Anne Marie Bourguignon

Carmaux. Palmieri Mécanique trophée de l’alternance Midi-Pyrénées

Palmieri Mécanique, située à Carmaux, a remporté un trophée régional de l’alternance dans la catégorie « entreprises moyennes », pour son engagement dans ce mode d’enseignement.

L’entreprise carmausine Palmieri Mécanique est l’une des treize entreprises récompensées par un des trophées de l’alternance Midi-Pyrénées dont la cinquième édition a été organisée par le Medef et la CCI de Midi-Pyrénées, à l’amphithéâtre Delfour à Toulouse.

Ces cinq dernières années, l’entreprise a accueilli dix jeunes en alternance, niveau BTS ou licence, tant sur la partie production que dans le domaine administratif. Tous ont fait l’objet d’une proposition d’embauche de la part de l’entreprise et font actuellement partie des 45 salariés.
Spécialiste de la mécanique et de l’outillage de précision, Palmieri Mécanique recrute, d’ailleurs, en CDI, un fraiseur sur commande numérique et un tourneur CN CU confirmé « prêts à s’investir et à progresser dans une équipe technique, pour travailler en autonomie, à la réalisation et l’usinage de diverses pièces en acier, aluminium, inox, titane, plastique… ».

Mise en œuvre de nouveaux projets

L’acquisition d’un nouveau bâtiment de 3800m², dans la zone des ateliers centraux (les anciens ateliers de la mine de Carmaux) induisant une restructuration de l’entreprise et le souhait d’obtenir une nouvelle certification a conduit le dirigeant, David Palmieri, à se tourner à nouveau vers l’alternance.

Pour ce projet à forte dimension stratégique, il a fait appel à l’Institut supérieur de promotion industrielle (IPI Sup) à Albi, géré par la CCI du Tarn et recruté Julien Bazalgues, en Bac + 4 manager en unité de production et projets industriels.

« À ce jour, l’action de Julien est remarquable. Elle nous a permis de mettre en œuvre nos projets. Ceux-ci touchaient l’ensemble des postes de l’entreprise, de la production au management. Son appui a été déterminant », commente le chef d’entreprise.
« Non seulement l’alternance permet de mettre en œuvre de nombreux projets dans les entreprises, mais elle est aussi devenue un mode de recrutement prisé des professionnels », se réjouit la CCI du Tarn.

Ce tout dernier investissement permet, en effet, à la Sarl, de renouveler son atelier de traitement de surface (ressuage, passivation, magnétoscopie etc.). Activité qui a permis à l’entreprise d’obtenir des certifications comme ISO 9001 ou EN 9100 (pour l’aéronautique).
Ses plus gros clients étant ceux des secteurs aéro comme notamment Airbus et pétrolier et gaz. Pour ceux-ci, Palmieri utilise des matières premières livrées par les clients, pour lesquels ils sont donc prestataires de services et fabricants de pièces.

Une saga familiale réussie

Créée en 1984 par Ernando Palmieri, spécialiste de la mécanique de précision, l’entreprise familiale éponyme a été reprise en 2005 par David, son fils.
Elle réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires, en progression, de 4,3 millions d’euros.

Peu à peu, la société Palmieri se fait connaître pour son savoir-faire, son évolution, ses investissements dans les secteurs de l’aéronautique civile, la pétrochimie et l’énergie. Palmieri Mécanique dispose d’un parc machines complet et diversifié qui lui permet de fabriquer de la pièce unitaire à la moyenne et grande série et de travailler toutes sortes de matières (acier, inox, inconel, alu…).
Grâce au développement de la chaîne numérique pour la programmation des machines avec des outils informatiques, l’entreprise est équipée pour visualiser tous les formats de dessins.

« Notre priorité actuelle est de diversifier notre activité tant en moyens humains que techniques. De part nos certifications, nous souhaitons évoluer et rentrer dans la cour des Grands. Notre rigueur et notre savoir-faire, que nous confortons régulièrement par des formations, nous permettent de prétendre à un degré de technicité élevé. Nos partenaires techniques et financiers nous soutiennent dans nos projets ". affirme David Palmieri.

Et il ajoute : "Nous souhaiterions peut-être plus d’aide et de soutien de la part des hautes instances politiques. Dans une ville peu industrielle et fortement meurtrie par son passé, notre équipe jeune et dynamique prouve que l’on peut vivre à Carmaux, si on s’en donne les moyens et surtout si on nous donne ressources et finances. Notre ouverture sur les nouvelles technologies et les nouveaux process nous offre de larges horizons : l’équipe Palmieri Mécanique est prête à y répondre »,.
Anne-Marie Bourguignon

Sur la photo D.R. : Frédérique Zamolo, assistante Gestion et Production et Eric Szmata, représentant le rectorat Midi-Pyrénées lors de la remise des prix