ToulÉco Tarn

Publié le mardi 7 novembre 2017 à 22h14min par Anne Marie Bourguignon

A Brens, nouvelle formule pour le Bouchon gaillacois

Ouvert il y a quatre ans sur la zone d’activité de Xansos à Brens, le bistrot d’Emma est devenu Le Bouchon gaillacois. Un changement radical à tous les niveaux, depuis la gestion de la société jusqu’aux produits servis.

Créé par Hubert Maullon, le bistrot d’Emma s’est transformé et est devenu le Bouchon gaillacois. Une mutation qui a nécessité un investissement de 100.000 euros pour la réfection complète du bar et la création d’une terrasse d’une capacité de 150 couverts. Après une période de difficultés financières qui s’est soldée par une perte sèche de 30% de son chiffre d’affaire (établi à 450.000 euros), l’homme d’affaires gaillacois a choisi de prendre un nouveau virage, avec un nouveau staff.

Embauché il y a un an pour procéder à l’ouverture du snack Le petit gaillacois dans la galerie commerciale du Leclerc de Gaillac, Aimé Grenier a ainsi été chargé de relever le défi. Après un BEP cuisine à Mazamet, un master en Hôtellerie internationale à Paris, le nouveau directeur d’exploitation de 26 ans met toute son énergie au changement d’organisation de l’établissement. Nouvelles procédures d’achats, d’hygiène, de sécurité, organisation du front et du back office, le jeune manager peaufine la refonte du lieu et de sa fonctionnalité.

Un menu signature et un bar à vin

Et déjà cette dynamique porte ses fruits. Une centaine de clients viennent au service de midi et une soixantaine fréquentent le lieu le soir. Le chef Jérôme Fabre arrivé récemment a lancé une nouvelle carte à base de produits locaux et de recettes typiques de la région.

« Nous avons préféré réduire la carte au profit de la qualité. A l’inauguration, nous avons fait découvrir notre nouveau menu signature élaboré par Noémie Honiat*, ancienne candidate de l’émission Top Chef, diffusée sur M6. Ce menu a été spécialement créé pour le Bouchon gaillacois et réalisé avec l’appui de Jérome Fabre. Nous avons également lancé une cuvée spéciale en vin en AOC Gaillac en rouge, blanc, rosé avec les vignobles d’Alain Gayrel », se félicite Aimé Grenier, à la tête d’une équipe de huit personnes.

Afin de matérialiser encore plus cette étiquette de bouchon, en plus de valoriser le vignoble du Tarn, l’établissement va bientôt ouvrir un coin bar à vin dédié à la dégustation. L’installation de mange-debout permettra aux clients de se restaurer. L’objectif est d’amener encore plus de convivialité.
Anne-Marie Bourguignon

Sur la photo : Aimé Grenier, directeur d’exploitation du Bouchon Gaillacois. Crédits : AMB - ToulÉco

P.S.

*Noémie Honiat est révélée jeune talent de la gastronomie en 2010 et remporte le championnat de France de Dessert en 2011. En 2012, elle fait partie du jury à l’occasion d’une épreuve de Top Chef. A l’occasion, elle rencontre Quentin Bourdy, nouveau candidat, avec lequel elle a repris l’hôtel-restaurant familial l’Univers situé à Villefranche-de-Rouergue sur les bords de l’Aveyron. Ils ont également ouvert un second restaurant à Villefranche « Jacques a dit ». Elle a de nouveau participé à l’émission en 2014 et terminé à la troisième place.