ToulÉco Tarn

Publié le mardi 12 septembre 2017 à 19h18min par Anne Marie Bourguignon

Avène : L’eau de Pierre Fabre

A retrouver dans le dossier mag n°28 : L’Eau un Business qui coule de source !

Située dans la vallée de l’Orb, au cœur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc de l’autre côté des Monts de Lacaune, la station thermale d’Avène est un des joyaux de production des laboratoires Pierre Fabre.

C’est au cheval du Marquis de Rocozel que la station thermale d’Avène doit le début de son histoire. Atteint d’un prurit tenace, l’animal se baigne plusieurs fois dans la source avant d’en sortir guéri. Les vertus apaisantes et anti-irritantes de cette eau magique sont alors découvertes en 1736. Dans la foulée, les premiers « curistes » viennent faire trempette dans la source Saint-Odile qui sera déclarée d’Intérêt public en 1874.

Pierre Fabre, le pharmacien visionnaire du Tarn se porte acquéreur des thermes en 1989, les rénove et crée les Laboratoires Dermatologiques Avène. Aujourd’hui le site est composé de la station thermale ouverte aux curistes, d’un nouvel hôtel 4 étoiles et de l’unité de production. La Station thermale d’Avène est la première Station thermale dédiée à la dermatologie qui s’est vu décerner dès novembre 2010 la certification « Aquacert HACCP Thermalisme ».

Cette certification, renouvelée en 2013, consacre la démarche qualité engagée par la station thermale d’Avène pour améliorer sans cesse la qualité des soins, garantir la sécurité sanitaire et mieux satisfaire les curistes. Près de 600 petits curistes (de moins de 16 ans) sont accueillis chaque année à la station soit 25% de l’ensemble des curistes.

Des produits stériles sans conservateurs

Afin de préserver les propriétés thérapeutiques de l’Eau thermale d’Avène pour le traitement des peaux sensibles, hypersensibles ou allergiques, des dispositions spécifiques sont mises en œuvre. Telle la connexion directe entre la source via trois puits de forage dont deux reliés à l’unité de production et le fonctionnement en débit permanent.

Après avoir démarré ses opérations il y a vingt-huit ans sur 2.000m², avec vingt-six collaborateurs, l’unité de production d’Avène occupe une surface de 25.000 m2 et emploie aujourd’hui 300 personnes en charge de la fabrication, du conditionnement et du contrôle des produits de la marque Eau thermale d’Avène. Un contrôle permanent et rigoureux qui assure les certifications Iso 14.000.

« Dotée d’installations dernière génération, l’usine fabrique et conditionne des produits de la gamme Tolérance extrême D.E.F.I. (Dispositif Exclusif Formule Intacte) dans des conditions similaires à celles imposées aux médicaments stériles. Unique au monde dans le secteur de la Dermocosmétique, ce procédé industriel intègre des contrôles particulièrement rigoureux de toutes les étapes de la production garantissant ainsi la stérilité des produits fabriqués », commente Alain Ruat, directeur de l’usine au détour d’une des deux lignes de production continue.

Bactériologiquement pure, l’eau amenée via un réseau de tuyaux est conditionnée dans un bloc stérile. Une technologie unique objet d’un choix industriel haut de gamme surveillée en permanence. Comme celle qui consiste à passer au four 120 bidons d’aérosols à la minute, pendant 20 mn à 170°, pour les rendre stériles. Chacun d’eux sera ensuite estampillé d’un datamatrix pour garantir leur traçabilité sur le marché.

L’eau thermale d’Avène n’est pas transportée, la fabrication de quarante millions de sprays d’eau par an se faisant sur site. Une production qui représente 10% du chiffre d’affaires et 20% des unités. L’usine assure par ailleurs la fabrication de la totalité des produits de la marque : 11.000 tonnes de crèmes en 2015 et 13.000 en 2016 et le conditionnement de 74 millions d’unités en 2015 et de 80 millions en 2016. Le reste du conditionnement se fait sur les sites industriels Pierre Fabre Dermocosmétique à l’unité de production de Soual dans le Tarn et de Chateaurenard. L’ensemble des formules est fabriqué à l’unité de production d’Avène.

Pour répondre à la demande croissante, les Laboratoires Pierre Fabre investissent dans une troisième ligne de production, implantée cet été.
A.-M. B
Photo DR