ToulÉco Tarn

Publié le mardi 30 juin 2015 à 18h30min par Anne Marie Bourguignon

Albi. Ouverture de la première station-service hydrogène du corridor Midi-Pyrénées

La Sem Eveer’Hy’Pôle a ouvert la première station-service Hydrogène du corridor Midi-Pyrénées : Rodez-Albi-Toulouse-Espagne/Andorre, sur le circuit d’Albi. Faisant du Tarn le pionnier du développement d’un réseau de stations Hydrogène qui seront ouvertes au public en région.

La première station de distribution d’hydrogène dont la Sem Eveer’Hy’Pôle assure la gestion et l’exploitation, sur le complexe aérodrome-autodrome d’Albi-Le Séquestre, vient d’être mise en service, en grande pompe.
Montant de l’investissement : 150. 000 euros. Pour l’instant fixé aux alentours de 10 euros le kilo, l’hydrogène compressé est fourni, dans un premier temps, par les gaziers industriels (Air Liquide et Linde).

Devant un parterre d’élus et d’entrepreneurs, les partenaires du projet (La Poste, Trifyl, Safra, Braley, EDF, Circuit d’Albi, Symbio FCell, Haskel et Eveer’Hy’Pôle) ont présenté - via des essais sur piste - la mise en service de la première station publique H2 de Midi-Pyrénées. Distante seulement de 70 km de la future station de production-distribution d’hydrogène qui sera installée en Aveyron.

À bord d’une Kangoo à hydrogène, équipée par Symbio FCell, les représentants des partenaires publics financiers* (qui ont permis à la Sem Eveer’Hy’Pôle de bénéficier d’un soutien financier important pour l’acquisition de cette station-service Hydrogène) ont ainsi pu découvrir tous les atouts écolo-économiques de ces véhicules, silencieux, performants, sobres…en rejet de CO².

L’éco-système tarnais acteur majeur de la filière Hydro

Pour Jean-Michel Bouat, président d’Eveer’Hy’Pôle : « Tous les véhicules qui vont se vendre pourront être entretenus, ici, par la Sem avec la participation de l’entreprise albigeoise Safra, le seul constructeur de bus hybrides en France." Et d’ajouter : " Nous pourrons tirer parti d’un territoire fortement positionné grâce à l’éco-système tarnais avec Trifyl comme producteur, Safra, La Poste comme consommateurs et Eveer’Hy’Pôle, comme gestionnaire. Le circuit d’Albi est un acteur historique de la mise en place de la filière ».

Ces équipements innovants vont permettre à la société d’économie mixte d’accompagner les concepteurs, les constructeurs de véhicules décarbonés, sur ces pistes d’essais mais aussi de conseiller les entreprises privées et publiques dans les études de faisabilité technico-économiques en matière de mobilité durable.

Plus d’autonomie, retour sur investissement

Président de Trifyl, Jean-Marc Pastor se réjouit de l’évolution de la filière hydrogène et des énergies renouvelables : « L’indépendance énergétique passe par ces projets et ces actions qui sortent de nos terroirs et par l’émergence d’utilisateurs locaux. Aujourd’hui, grâce à la miniaturisation des piles à combustible, exit les moteurs à explosion. L’hydrogène embarqué permet une autonomie de 450 km, selon le type de véhicule."

Il n’oublie pas d’évoquer le coût de tels investissements : "S’il faut compter environ 40.000 euros d’investissement pour une Kangoo électrique équipée, moins une subvention de l’Europe de 10.000 euros, le retour est déjà bien réel. Le kilo d’hydrogène vert que l’on espère arriver produire autour de 7 euros, avec lequel on peut parcourir 100 km est bien plus compétitif que le pétrole. La longévité d’un moteur électrique, les économies de maintenance (pas de vidange, pas de courroie à changer etc) font aussi la différence ». Dans la foulée, le premier producteur d’hydrogène vert a signé l’achat de sa première Kangoo H2.

Tandis que Gilles Fonvieille de La Poste a assuré que la volonté du groupe est bien de s’engager dans cette économie responsable : « Nous sommes la première flotte électrique du département avec 47 Kangoo ZE, 41 vélos à assistance électrique et deux quadéo. L’hydrogène vert est une autre alternative de notre stratégie. Au premier octobre, nous mettrons en service deux véhicules hydro dans le Tarn, qui viendront s’alimenter, ici à Albi. Equipées d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène, ces voitures permettront de doubler l’autonomie des électriques déjà en usage postal ».
Anne-Marie Bourguignon

Sur la photo du haut : les partenaires du projet (La Poste, Trifyl, Safra, Braley, EDF, Circuit d’Albi, Symbio FCell, Haskel et Eveer’Hy’Pôle) présentant la première station publique H2 de Midi-Pyrénées.
Sur la photo du bas : Jean-Michel Bouat, président de la S.E.M. Eveer’Hy’Pôle en train de faire le plein d’hydrogène sur la station du circuit d’Albi. Photo AMB - ToulÉco.