ToulÉco Tarn

Publié le mardi 16 mai 2017 à 20h30min par Anne Marie Bourguignon

Aéroport de Castres-Mazamet : une extension pour la clientèle d’affaires

Retrouvez le dossier Mobilités dans le Mag n°27, disponible en kiosque !

Les travaux d’extension de l’aérogare de l’aéroport de Castres-Mazamet, conduits par la CCI du Tarn, ont été récemment inaugurés en grandes pompes par les élus, institutionnels et entrepreneurs du département. Ces investissements ont été rendus nécessaires en raison de la progression régulière du nombre de (...)

La clientèle affaire représente 65% des usagers de l’aéroport tarnais. Onze entreprises du territoire représentent à elles seules 40% du chiffre d’affaires global de la ligne Castres-Paris. Afin de répondre à ces besoins, la CCI du Tarn a choisi de finaliser une extension de 150m² pour ces professionnels avec une salle de réunion, un petit salon et un nouvel espace dans l’aérogare. Le coût de l’opération (460.000 euros) a été payé à hauteur de 340.000 euros, pour un tiers chacun, par les membres du comité directeur*.

Malgré des turbulences d’ordre financier et technique

Michel Dhomps, président de l’aéroport, a mis l’accent sur la progression constante de la fréquentation de l’aéroport : « Depuis l’arrivée d’Airlinair en 2002, le nombre de passagers Castres-Paris a plus que triplé en quinze ans. Il est passé de 13.500 à 42.000 personnes. La réussite de cette ligne se conjugue aujourd’hui avec celle de nouvelles destinations estivales comme Ajaccio et Ibiza. »

Tout en n’excluant pas quelques ombres au tableau : « L’aéroport évolue dans un ciel parfois tourmenté avec quelques turbulences d’ordre financier et d’ordre technique. Après le désengagement de l’État, la ligne n’a pu être maintenue que grâce au soutien renforcé de la Communauté d’agglomération Castres-Mazamet, du Département et de la Région. Et deuxièmement, la ligne souffre depuis quelques mois d’une baisse de qualité de service. Hop ! rencontre des soucis liés à la gestion de son personnel navigant ».

Pour Michel Bossi, président de la CCI du Tarn : « La réussite de cette plate-forme aéroportuaire est le fruit d’une collaboration exemplaire et sans faille de ses financeurs depuis presque vingt-sept ans (lire ci-dessous). Sans oublier les trente quatre communes qui se sont associées à sa construction en 1990 ».

Appel à participation

Cependant Michel Bossi ne cache pas son inquiétude devant les soucis financiers générés par le désengagement prochain de l’État du financement de l’aéroport (à compter de juin 2017) et l’arrivée à échéance de la convention qui lie l’aéroport à Hop/Air France en mai 2019.

« Aujourd’hui, les habitants de la communauté d’agglomérations de l’Albigeois et des communautés de communes périphériques bénéficient d’un aéroport sans en assumer la moindre charge financière. D’ici 2018, nous devons impérativement élargir le cercle des financeurs et modifier les statuts des structures « propriétaire et gestionnaire » pour assurer la continuité du vol Castres-Mazamet-Paris, pierre angulaire de l’aéroport. Les entreprises ont un besoin impérieux de cette liaison aérienne qui est souvent La condition à leur maintien sur notre territoire ».

Dimensionnée jusque là pour cinquante deux passagers embarquant simultanément, cette extension va donc permettre l’accueil des clients des deux vols Paris (quarante neuf passagers maximum) et Lyon (dix neuf passagers maximum) embarquant en même temps.
Anne-Marie Bourguignon

Sur la photo : Michel Dhomps devant un parterre d’invités à l’inauguration de l’extension de l’aéroport Castres-Mazamet. Crédits : AMB - ToulÉco

* Financement membres du Comité directeur 340.000 euros
Un tiers de la CCI Tarn : 113.335 euros ; Un tiers du conseil départemental : 113.334 euros ; et un tiers de la Communauté d’agglomération Castres-Mazamet : 113.334 euros.
Complément de recettes : Syndicat mixte autofinancement : 50.000 euros ; Subvention Région : 70.000 euros.

1 Commentaire

Répondre à cet article